Analyse sociologique d'une colocation en hlm

Pages: 6 (1476 mots) Publié le: 26 février 2013
Récit de la visite.

Deuxième visite sur l’îlot, nous sommes encore en repérage. Il fait beau, presque chaud. Nous suivons la promenade autour des tours vertes, zigzaguant à la recherche de point de vue pour de belles photos, cherchant la meilleur exposition, le meilleur cadrage. La relation anguleuse entre les deux skylines des bâtiments nous font lever les yeux. Les enfants posté aux fenêtresobservent. Devant la deuxième tour, celle qui est encerclé d'une bande de terre avec de jeunes poussent à peine plus haute que les genoux, nous remarquons au rez de chaussée, une jeune femme travaillant de l'argile. Nous la cherchons du regard pour entamer une discussion. Elle sort la tête de sa fenêtre et attend de savoir se que nous lui voulons. Je commence a articuler une phrase inaudible, jesuis trop loin qu'elle 'entende, je lui demande donc si je peux marcher sur se que je croyais être son jardin. Bien-sur ! Venez ! Nous arrivons à sa fenêtre, elle nous propose finalement de passer par la baie vitré du salon.
Nous arrivons dans un 5pièce immense, 4 chambres enfilé dans un couloir sans lumière deux salle de bains et un grand séjour en vis à vis avec l'espace extérieur. Aujourd'huic 'est notre premier entretien aujourd'hui, mal préparé et peux sur de notre coup.
Présentation, elle est jeune, sûrement la bonne vingtaine ( elle en avait 18ans), les cheveux rasée sur les coté du crâne, une salopette bleu travail, les mains pleine de terre. Elle profite de notre présence pour faire une pause dans son travail.
Assis autour de la table, nous commençons quelques questions debase. Elle répond très succinctement nous obligeant à renchérir avec de nouvelles précisions. Elle est timide et ne développe quasiment pas ses réponses. Les temps de paroles sont déséquilibrés, nous parlons plus qu'elle, avec, je le crois, une assurance qui ne la rassure pas. Sa volonté de répondre « bien » aux questions se fait sentir, minimum syndicale, pour le moment aucune réponse personnelle.Se n'est qu'au bout de quelque minute que nous réalisons que l'entretien ressemble de plus en plus à une discussion de café. Évoquant quelque bonne soirée faite à Paris ou l'ambiance dans son école d'art ( on s'égare légèrement ) Malgré ça la proximité d'age ne nous permet pas de rentrer plus en profondeur dans la conversation, une difficulté très contraignante. Pour l'expliquer je dirais que serapport professionnel que nous avons essayé d’instaurer ne l'a pas mis à l'aise. Pourquoi ? J'essaye d'extrapoler une réponse mais rien ne vient. Peut être que simplement était-elle trop jeune.
Comme dans une conversation dans un ascenseur bloqué, la fluidité n'était pas de mise, mais nous avons continué pour être sur. De quoi ? Je n'en sais toujours rien. Les réponses ont continué avec de grospériode de silence. Des réponse encore plus courte qui finisse par nous convaincre d’abréger ses souffrances car elle ne prend d’ailleurs aucun plaisir à parler de son logement. Elle en est certes très contente mais nous réalisons qu'à nos âge vivre dans une 15 m² peut très bien convenir. Elle revient d'ailleurs de 8 mois au Burkina Faso ou elle était bénévole dans une association humanitaire.Retour à l’expéditeur, c'est à notre tour de sentir mal à l'aise surtout lorsque nous lui demandons si son four à micro onde est correctement placé dans sa cuisine.
La question s'était posé : Devons nous analyser l'implicite ? Cet entretiens prouve qu'il faut creuser plus profondément dans la manière de parler et dans les regards que dans les mots. Nous avons fait l'erreur de ne pas annoterd'exemple à notre thèse, et c'est malheureusement se qu'il aurait fallu faire pour comprendre SON point de vue sur le logement et non le notre. Je ne parle pas d'une auto-analyse mais bien plus d'un retour sur son parcours antérieur.

Rapport à l’îlot
Le voisinage n'est pas un problème pour cette bande de colocataire, ils subissent certes des dégradations matérielles et même des voles mais ces...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La monnaie peut-elle faire l'objet d'une analyse sociologique
  • Analyse sociologique
  • analyse sociologique
  • analyse sociologique des musiciens de jazz
  • Analyse sociologique des organisations
  • Analyse sociologique des organisations
  • Ses-analyse sociologique babette
  • Analyse sociologique de la decentralisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !