Analyse

1096 mots 5 pages
Eliza Salamin 4G 19.03.11

Histoire de l’art : travail d’analyse comparative

Trois artistes du début du 20e siècle nous proposent une version personnelle du nu. Le premier d’entre eux se nomme Fernand Léger, un peintre français qui exerce de multiples activités à côté de la peinture, il est également sculpteur, céramiste, décorateur, illustrateur et dessinateur. On le dit « pionner du cubisme ». Il réalisa le tableau « Model nu dans l’atelier » en 1912, de 127,8 x 95,7 centimètre, actuellement exposé au musée Guggenheim à New-York. Le deuxième artiste vient lui d’Allemagne, il s’agit de Ludwig Kirchner. Ce peintre, faisant parti du courant expressioniste est l’un des fondateurs de l‘association « Die Brücke ». Cette association, crée en 1907, était constitué d’artistes allemands expressionnistes. Cet artiste peint « Marcella » en 1909, faisant 71,5 x 61 centimètre qui est exposé au Moderna Museum à Stockholm. Le dernier d’entre eux s’appelle Henri Matisse, peintre français mais aussi sculpteur et dessinateur. Il fut à la tête du mouvement fauvisme. Il réalisa « Nu assis » en 1910, de 33 x 41 centimètre. Nous allons donc analyser ces tableaux, trouver deux notions comparables et dans un premier temps les décrire puis dans un deuxième temps, les interpréter pour finalement déboucher sur une conclusion.

Comme première notion comparable, nous allons analyser le traitement des couleurs dans chacun des trois tableaux. Pour le Nu assis de Matisse, les couleurs employées sont des couleurs plutôt réalistes, on remarque que la couleur noire n’est jamais utilisée, c’est un trait distinctif de l’impressionnisme d’employer le bleu à la place du noire pour les ombres. Alors que pour Marcella de Ludwig Kirchner, la palette des couleurs est restreinte, il emploie principalement des nuances de brun, vert et de bleu. Nous voyons que pour le Model nu dans l’atelier de

en relation

  • Analyse
    576 mots | 3 pages
  • Analyse
    635 mots | 3 pages
  • analyse
    301 mots | 2 pages
  • Analyse
    1039 mots | 5 pages
  • Analyse
    512 mots | 3 pages
  • Analyse
    1502 mots | 7 pages
  • Analyse
    287 mots | 2 pages
  • Analyse
    368 mots | 2 pages
  • analyse
    5794 mots | 24 pages
  • Analyse
    601 mots | 3 pages