André Breton

793 mots 4 pages
André Breton (1896-1966)

À la fois poète et essayiste, André Breton a d'abord entrepris des études de médecine. Il correspond durant la guerre avec Guillaume Apollinaire. Celui-ci lui fait rencontrer Philippe Soupault avec qui il publie en 1919 «Les Champs magnétiques», première expérimentation de l'écriture automatique. Il devient le chef de file et le théoricien du groupe surréaliste avec ses deux «Manifestes» (1924;1930). «Nadja» (1928) et «L'amour fou» (1937) sont considérées comme ses œuvres les plus abouties. Exilé aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, il continue de défendre jusqu'à la fin de sa vie un surréalisme intégral.

Étude de «L'union libre» extrait du recueil «Clair de terre» en 1931

1) En quoi Breton fait-il preuve d'originalité dans cette évocation de la femme aimée ?

Le lecteur doit deviner pour comprendre ce que c'est «une chevelure de feu de bois» ou bien «des épaules de champagne». La femme est décrite d'une façon diverse voir contradictoire elle est associé à plusieurs animaux. On peut voir la femme d'une manière superficiel avec «jambes de fusée, aux épaules de champagne, aux mouvements d'horlogerie. L'extrait est déroutant pour le lecteur. Le poème peut être perçu comme dépourvu de sens. La manière dont l'auteur exclu la rationalité et la ponctuation peut être une nouvelle source de liberté, comme le rappelle le titre.

2) Étudier la versification de ce poème et la syntaxe.

Ce poème n'a pas de ponctuation. Il est construit principalement avec des anaphores. «Ma femme», «À la langue». Il a aucunes rimes. Il se rapproche d'un poème en prose. Ceux sont des vers libres. On retrouve donc cette liberté dans le sens mais aussi la forme.

3) Qu'en concluez-vous ?

Pour conclure, on sait que le surréalisme utilisait des techniques d'écriture bien à lui. Des nouvelles techniques qui veulent mettre en avant le fonctionnement réel de la pensée en absence de tout contrôle. Comme les séances de sommeil hypnotique, l'écriture

en relation

  • André breton
    981 mots | 4 pages
  • Andre breton
    292 mots | 2 pages
  • André Breton
    737 mots | 3 pages
  • André breton
    1311 mots | 6 pages
  • André breton
    497 mots | 2 pages
  • Andre breton
    324 mots | 2 pages
  • André breton
    26852 mots | 108 pages
  • André breton
    643 mots | 3 pages
  • André breton.
    980 mots | 4 pages
  • André Breton
    930 mots | 4 pages