Anouilh fable

433 mots 2 pages
Problématique : - Comment Anouilh réécrit-il une fable « classique » ?

Plan :

I.Une fable « classique »:

1-Une structure « classique »

-Système hétérométrique, (7+3=10)

- avec enchaînement rimes féminines et masculines

- deux discours : direct/indirect

2. Une démonstration classique

- partie narrative qui fait ressortir la morale avec schéma narratif, actantiel

- intention didactique puisque reprise de la Cigale, référence à la Fontaine

- personnages anthropomorphiques (la cigale et le renard, allégories du carpe diem et de la ruse) couple typiquement classique + référence à l’Antique (roman de Renart = ruse)

II.Une fable des années 60

1-Des personnages modernes

-Des portraits psychologiques complexes « minaudière », « enfantine », -> « l’œil froid », « un regard d’acier » ; la cigale paraît puérile mais elle est en fait cynique. Le renard : on/il le (se) pense rusé «Crut qu’il tenait le bonne affaire », « tout sucre tout miel » (par intérêt) au final il/on se trompe « Maître Renard, qui se croyait cynique / s’inclina » -avec enjambement-

-Superficiels : « rimmel» « fard », « cape de renard » ; renard hypocrite « tout sucre tout miel », « souriant avec bonhomie » -> dénonciation de l’apparence.

-La condition sociale : la cigale artiste « casinos », « boîtes » « ayant chanté » elle représente «le star system », elle amasse « fécond placement », elle a un avocat « j’ai un serpent pour avocat ». Elle est entrepreneuse, le chant étant un moyen de s’enrichir. Le renard est « spécialisé en prêts hypothécaires »

2-Un langage significatif

-Différents lexiques mélangés

-Champ lexical de l’argent « fécond placement », « prêt hypothécaires », « argent », « blanc-seing », « économies », « calculs » qui n’était pas traité auparavant

-Argumentation du renard emplie de clichés : l’artiste maudit qui renie l’argent « trivial », « triste », « gêne », « planez » … qui symbolise la montée

en relation

  • Commentaire fable anouilh
    1667 mots | 7 pages
  • Le chêne et le roseau anouilh le chêne et le roseau anouilh le chêne et le roseau est, avant d’être une fable de jean anouilh, une fable de jean de la fontaine, fabuliste du xvii°s. cette fable se trouve en dernière
    40080 mots | 161 pages
  • Commentaire (fiche) de la cigale de jean anouilh
    1171 mots | 5 pages
  • Le chêne et le roseau anouilh
    336 mots | 2 pages
  • Commentaire le chêne et le roseau jean anouilh
    1412 mots | 6 pages
  • Commentaite - jean anouilh "le loup la louve et les louveteaux"
    2927 mots | 12 pages
  • Fable ou histoire
    2315 mots | 10 pages
  • Les réécritures - Jean Anouilh, le chêne et le roseau
    603 mots | 3 pages
  • Jean anouilh
    1857 mots | 8 pages
  • Francais Le chene et le roseau
    1417 mots | 6 pages