antibiothérapie

576 mots 3 pages
Antibiothérapie

Définition
Médicaments produits par des micro-organismes, possédant une activité antibactérienne à faible concentration, dont la toxicité est assez faible pour l’hôte pour en autoriser l’usage en thérapeutique.
Les composés obtenus par synthèse totale sont des antibactériens. Ceux obtenus par hémi-synthèse sont considérés comme des antibiotiques.

Classification
Il existe 5 types d’antibiotiques :
Inhibe la synthèse de la paroi bactérienne (β-lactamines, glycopeptides)
Entraine la destruction de la membrane cytoplasmique (polymyxines)
Inhibe la synthèse des protéines (tétracyclines, aminosides, macrolides, chloramphénicol)
Inhibe le fonctionnement de l’ADN (rifampicine, quinolones)
Agisse sur l’acide folique (triméthroprime, sulfamides)

Résistance
La résistance naturelle est une caractéristique propre à une espèce bactérienne, qui est partagée par toutes les souches normales de cette espèce. On l’appelle le phénotype sensible ou sauvage.
La résistance acquise est une caractéristique de certaines souches au sein de l’espèce considérée. Elle résulte d’une modification génétique par mutation ou acquisition de matériel génétique étranger. On l’appelle le phénotype résistant.

Critère de choix
Il existe 7 critères de choix d’antibiothérapie :
Bactériologiques : clinique, localisation de l’infection, âge, porte d’entrée et circonstance de survenue
Pharmacologiques : selon localisation il faut différents dosages ou des antibiotiques particuliers
Individuels : nouveau-né, nourrisson, enfant, femme enceinte, allaitement, insuffisance rénale ou hépatique, allergies
Monothérapie ou association : la monothérapie est la règle pour les infections courantes
Toxicologiques : à efficacité égale, toujours choisir l’antibiotique le moins toxique
Ecologique : priorité aux antibiotiques à spectre étroit pour diminuer la pression de sélection de bactéries résistantes.
Economiques : à efficacité et tolérance égale, préférer l’antibiotique le

en relation