Argumenter, convaincre, persuader, délibérer apologue essai utopie rhétorique allégorie implicite explicite aphorisme paradoxe optimisme épicurisme (voir fiche) stoïcisme absurde catharsis exotisme

5763 mots 24 pages
Argumenter, convaincre, persuader, délibérer
Apologue
Essai
Utopie
Rhétorique
Allégorie
Implicite
Explicite
Aphorisme
Paradoxe
Optimisme
Épicurisme (voir fiche)
Stoïcisme
Absurde
Catharsis
Exotisme

Argumenter: L’objectif du discours argumentatif consiste à propos d’un thème (un sujet) de soutenir une thèse (un point de vue, une opinion) qui réponde à une problématique. Il faut convaincre un adversaire, soit pour modifier son opinion ou son jugement, soit pour l’inciter à agir.
L’argumentation se construit en trois étapes. Premièrement, il s’agit de choisir les arguments. Il faut en effet répertorier ses arguments et prendre les bons arguments, tous les bons arguments et rien que les bons arguments, pour ensuite pouvoir mieux les reformuler. Ensuite, il faut ordonner les arguments. On peut par exemple les séparer en deux parties : la démarche et la démonstration. Ce qui va nous permettre de repérer les flux argumentatifs du texte. Enfin, il faut illustrer les arguments on énonçant une thèse, soit l’idée défendue. Les trois enjeux de l’argumentation sont : convaincre, persuader, ou délibérer. On cherche à convaincre par l’usage de la raison pour pouvoir mieux défendre sa thèse, et on cherche à persuader en faisant appel aux sentiments et à l’affectivité pour toucher, émouvoir et pouvoir ensuite manipuler. C’est aussi tenir compte de thèses différentes des nôtres, avec lesquelles nous allons entrer en discussion dans une délibération, solitaire (monologue délibératif) ou collective (dialogue).

Il existe deux types d’argumentation. L’argumentation directe est une argumentation explicite, qui peut se comprendre è la première lecture, et qui ne demande pas ou peu de réflexion en ce qui concerne le sens du message de l’auteur. On retrouve les essais, qui visent à exprimer ou critiquer une thèse et dresser le bilan d’une situation en exposant différents points de vue à l’aide d’arguments logiques et d’exemples. D’autre part,

en relation

  • Visite
    1143 mots | 5 pages