Argumentation direct/indirect

777 mots 4 pages
L’argumentation vise à défendre ou réfuter une idée. Il existe 2 types d’argumentations : l’argumentation directe ou indirecte. L’argumentation directe est un enchainement d’arguments et à pour but de convaincre par la logique et la thèse est énoncée de façon explicit. L’argumentation indirecte fait appel à l’affectif, sentiments, déduction, la thèse est implicite. Elle fait naitre des émotions chez le lecteur.
Pour persuader le lecteur, quelle stratégie semble la plus efficace l’argumentation directe ou l’argumentation indirecte ?
Dans une première partie, nous examinons, du point de vue de son efficacité, l’argumentation directe et sa forme privilégiée, l’essai.
Dans une seconde partie, nous examinons, du point de vue de son efficacité, l’argumentation indirecte et sa forme privilégiée, l’apologue.
La troisième partie montre que l’opposition « directe » et « indirect » est un peu caricatural et que ces deux modes peuvent parfois s’entrecroiser. Une bonne argumentation, qu’elle soit directe ou indirecte, est celle qui tient compte du destinataire : en ce sens, le dialogue qui met en scène, en quelque sorte, le destinataire de l’argumentation, semble bien être une des formes les plus efficaces.

I – Argumentation directe

De l’esprit des lois est un essai qui dénonce la peine de mort de façon directe. La thèse de Montesquieu est donc énoncée de façon explicite et il énonce clairement sa thèse au lecteur. Sa thèse est : La peine de mort est une absurdité et est contre l’humanité. L’auteur utilise l’argumentation par l’absurde pour convaincre le lecteur.
Par exemple Montesquieu nous le prouve car il dit que malgré l’invention du supplice de la roue les gens continuent toujours à volé sur les grands chemins et malgré la menace de la peine de mort il y a toujours autant de désertion dans les armées donc la peine de mort est inutile.

II- Argumentation indirecte

Candide est un apologue : récit à valeur argumentative. Voltaire utilise l’argumentation

en relation

  • Argumentation directe/indirecte
    1414 mots | 6 pages
  • Argumentation directe ou indirecte?
    1460 mots | 6 pages
  • Argumentation directe et indirecte
    1176 mots | 5 pages
  • Argumentation directe ou indirecte
    6858 mots | 28 pages
  • argumentation directe et indirecte
    460 mots | 2 pages
  • argumentation directe et indirecte
    780 mots | 4 pages
  • Argumentation directe ou indirecte ?
    1233 mots | 5 pages
  • Argumentation direct indirect
    299 mots | 2 pages
  • argumentation directe ou indirecte
    865 mots | 4 pages
  • Argumentation directe/indirecte
    721 mots | 3 pages