Arjun appadurai : après le colonialisme

Pages: 8 (1989 mots) Publié le: 24 avril 2013
TEXTES FUNDAMENTAUX // EXPOSE

ARJUN APPADURAI
JOUER AVEC LA MODERNITE: LA DECOLONISATION DU CRICKET INDIEN

L’AUTEUR //

Arjun Appadurai est un anthropologue d’origine indien, professeur au département d’anthropologie, civilisation et langues de l’Asie du Sud à l’Université de Chicago. Il a fondé avec son épouse historienne Carol Breckenridge la revue Public Culture. Il est aussi ledirecteur du Chicago Humanities Institute et fait partie du Project for Transnational Cultural Studies.

C’est un auteur qui a travaille surtout sur les phénomènes d’hybridation ethnique et culturelle dans les conditions techno-politiques (Médias, investissements privées, intérêts politiques) de la mondialisation. Dans ce contexte, Il défende une ethnographie « multi-située » (multi-sitedethnographie) et interdisciplinaire pour que l’approche sur la globalisation dépasse le « paradigme de l’autre », qui a prévalu au centre de l’anthropologie classique.

L’OUVRE //

Le chapitre du lequel on va parler intitulé « Jouer avec la modernité: la décolonisation du cricket indien » fait partie de l’ouvre « Après le colonialisme : Les conséquences culturelles de la globalisation » publié en 2001en France et traduit du titre original en anglais « Modernity at Large. Cultural Dimensions of Globalisation ». Ce travail a été publié initialement en 1996 par la Minnesota University Press et vient d’une idée de recherche dans lequel Appadurai a commencé a travaillé au début des années 90, donc après la chute du « Mur de Berlin », et l’apogée des théories sur la fin de l’Histoire et la visiontrès optimiste sur la mondialisation, le décollage d’Internet (avec une seule mention cinq pages avant la fin du livre).

IDEE CENTRAL //

L’idée principale du livre c’est l’émergence dans notre époque d’identités mixtes-complexes conséquences de la mondialisation, et concrètement de la conjonction des Média électroniques (cinéma, télévision, téléphones, ordinateurs, Internet…) et desmouvements de population (touristes, immigrantes, refugiées, exilés, travailleurs invitées…). Donc l’objectif d’Appadurai c’est étudier « leur influence conjuguée sur le travail de l’imagination comme une caractéristique constitutive de la subjectivité moderne (des moi et des mondes imaginés) » (p.27). Le résultat est l’apparition de nouveaux espaces identitaires, déterritorialisés, susceptibles de menerà un ordre mondial où l’Etat-nation est remplacé par d’autres formations d’appartenance et d’identité.

Partant du concept de Benedic Anderson, les mondes imaginés, pour Appadurai la globalité a fait migré le sentiment d’appartenance de « la localité » (dans les Etats-nation) aux vastes espaces irréguliers grâce a l’interaction entre commerce, médias, politiques nationales, ethnicité etconsommation ou comme dit Appadurai « Les groupes migrent, ne sont plus étroitement territorialisés, ni liés spatialement, ni dépourvus d’une conscience historique d’eux-mêmes, ni culturellement homogènes ». (p. 89).

Avec un approche culturaliste non déterministe dans la ligne d’auteurs comme Antonio Gramsci, Raymond Willimas, Cornelius Castoriadis ou Michel de Certeau, Appadurai essaye de montrercomme les groupes sociaux en apparence victimes passives des forces du village global sont capables de mettre en ouvre des formes subtiles de résistance et de visibilité, dans un sorte de recyclage et réappropriation des symboles étranges, comme le cricket en Inde, limitant aussi la supposée homogénéisation et donnant naissance a phénomènes de créolisation culturelle.

L’INDIGENISATION DUCRICKET //

Tout processus de décolonisation porte un dialogue avec le passé colonial où on peux trouver des ambigüités comme c’est le cas du cricket en Inde. Pour Appadurai il existe des formes culturelles « dures » avec un fort lien entre valeur-signification-pratique difficiles à transformer et les formes culturelles « douces » plus accessibles pour les réadapter. Le cricket serai a priori...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • D’arjun appadurai ; après le colonialisme, les conséquences culturelles de la globalisation (2001).
  • Géographie de la colère, arjun appadurai
  • Arjun
  • Colonialisme
  • le colonialisme
  • Colonialisme
  • le colonialisme
  • Colonialisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !