Art de la scène et de l'image

4719 mots 19 pages
Esthétique des arts de la scène
Cinéma
Martin Barnier

Etude de l’esthétique du son au cinéma

Introduction : * Le son au cinéma de Laurent JULLIER (Edition Cahiers du cinéma). * Comprendre le cinéma et les images de R. GARDIES (1 chapitre, édition A. Colin). * L’audio-vision M. CHION (édition A. Colin).

Qu’est-ce qu’un son ?
Un ensemble de vibrations captées par le tympan et transmise au cerveau. Les oreilles sont incontrôlables et en fonctionnement permanent, l’ouï est un sens archaïque (capacité à être en état d’alerte) qui peut sauver la vie. Les oreilles fonctionnent de tout les cotés (sphère). Dès 6-7 mois les oreilles du fœtus distingue les sons, les voix, de différencier les sons, de comprendre les sons. L’oreille fonctionne très tôt, de façon primaire.
Dans le cinéma le son est fait pour envoyer des signaux d’alertes influençant le spectateur quant à la scène en cour.

Pour pouvoir analyser les sons on peut les mesurer : * Fréquences (en Hertz). L’oreille humaine peut percevoir jusqu’à 20Hz (< infrasons) dans les fréquences les plus basses et jusqu’à 20 000Hz (>ultrasons) dans les fréquences les plus hautes.

Temps

* Puissance (en Décibel). Le seuil de la douleur est fixé à 120Db.

I L’acousmêtre : (CHION)

C’est, au départ, l’idée d’un être acousmatique, mot grecque définissant un type d’enseignement dans lequel les disciples ne voyaient pas l’enseignant caché derrière un rideau. L’acousmatique c’est le fait de transmettre un son sans voir la source première. Au cinéma, pratique pour tout ce qui est hors champs. L’être acousmatique, qui n’existe que par le son, est très mystérieux, c’est une très ancienne pratique. Cela rend le personnage très mystérieux est, est très utile au cinéma. Dès 1930, les réalisateurs cherchent le moyen d’utiliser le son pour créer le sens.

Exemple : * SCREAM
Au début du film, au téléphone nous avons un acousmêtre. La désacousmatisation se

en relation

  • AUTOFICTION
    4574 mots | 19 pages
  • Les inapte au travail
    1983 mots | 8 pages
  • Hamilton
    2406 mots | 10 pages
  • chanelle
    1229 mots | 5 pages
  • Esthétique: le pop art et la perception des images
    5094 mots | 21 pages
  • Exposé wesselman
    3411 mots | 14 pages
  • Pop art
    956 mots | 4 pages
  • Le corps comme support
    1701 mots | 7 pages
  • Just what is it that makes today’s homes so different, so appealing, richard hamilton.
    685 mots | 3 pages
  • MEMOIRE A RENDRE
    17376 mots | 70 pages