Autoévaluation sur la maîtrise de la langue française

Pages: 10 (2290 mots) Publié le: 13 juin 2012
La langue française a toujours été présente dans la vie des Malgaches depuis la colonisation. Elle a traversé les revers du temps, en passant par la décolonisation, elle a subie la malgachisation, traversé les différentes crises de la nation. Elle a été témoin de toute notre histoire, et malgré tout elle subsiste encore dans nos vies et reste très présente. Cette langue et sensée être maîtriséevue sa présence depuis des décennies, c’est pourquoi, il est essentiel de faire une évaluation individuelle. Pour cela, seront vus les éléments qui permettent d’affirmer la maîtrise de cette langue et les éléments qui l’infirment.


Nos mères, nos grands-mères, quelques de nos aïeuls ont déjà vécu avec cette langue. La langue française est la langue maternelle des Malgaches. Moiparticulièrement, j’ai été éduquée avec deux langues dès la plus tendre enfance. Les premiers mots ont été des mots typiques malgaches, « DADA, NENY» ou papa et maman en malgache, puis ont suivi d’autres mots. Les premiers mots français acquis ont été les « bonjours et les merci », règle de politesse de base, et « les bisous à maman».On peut déjà voir par là que le français joue un rôle dans l’éducation desenfants et même dans les liens affectifs entre non seulement la mère et son enfant, mais aussi avec la famille et l’entourage. A part cela, ma mère me racontait aussi des histoires en français de temps en temps, comme elle me racontait des contes malgaches. Et depuis, j’ai grandi avec deux langues.
La langue française n’a été vraiment inculquée qu’à partir de mes trois ans, à un âge ou lesenfants sont capables de capter et d’apprendre. Déjà, à l’école maternelle, même dans un système pédagogique non français c'est-à-dire une école maternelle qui n’est pas d’expression française on apprend aux jeunes enfants à parler français « je monte et je descends », et pour écrire la lettre « a » par exemple, il fallait répéter en même temps qu’on traçait la lettre « je fais un rond et je mets untrait ».C’était à la fois un exercice oral et écrit. Même si à ce temps on ne comprenait pas toujours ce que cela voulait dire, c’était le système pédagogique. On peut dire que j’ai baigné dès ma plus tendre enfance dans la langue française.
Aussi, on a été incité à aimer les livres. Une culture livresque nous permet de développer notre lien avec le français. Elle permet de développer nosconnaissances, notre compréhension, notre culture, notre intelligence. C’est à travers les livres qu’on peut développer notre imagination et notre savoir. On nous initie avec les mots, et on nous apprend à comprendre les choses de nous-mêmes. On découvre d’autres horizons avec les livres et quand on est vraiment plongé dans un livre, c’est come si on était dans un autre monde, et qu’on s’évade de laréalité. Les livres sont pour moi une réelle passion, et j’estime qu’il n’ y a rien de mieux qu’apprendre avec quelque chose qu’on aime.
Il existe beaucoup de bibliothèques à Madagascar, et généralement l’accès aux livres de ces bibliothèques est très facile, du moins, on essaie de le rendre facile pour tout le monde de tous les âges. Il y a par exemple, les bibliothèques de l’Alliance Françaisedans tout Madagascar qui essaient de promouvoir la langue française, avec des livres différents de tout âge, des livres pour les tout petits et pour les grands. Ces livres peuvent être des ouvrages ou des romans ou des revues, mais l’essentiel c’est de pouvoir utiliser les mots, car la lecture favorise la compréhension .Que ce soit ouvrage ou roman ou revue, il faut de la compréhension, or c’est àtravers la lecture qu’on peut toujours améliorer la compréhension. La lecture est donc non contingente, elle ne peut ne pas être. Plus on lit de livres, plus on comprend plus facilement le français. De plus la lecture de livres rend d’une part, plus cultivé et d’autre part on s’enrichit en nouveaux vocabulaires.
Il en résulte que quand on a plus de vocabulaires, on a plus de liberté dans la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La langue francaise
  • La langue francaise
  • Langue française
  • Langue française
  • La langue Française
  • La langue française
  • La langue française
  • La langue francaise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !