Azerty

Pages: 7 (1661 mots) Publié le: 21 mars 2013
|les accords économiques entre le Maroc et l'union européenne |
| |
| |
| |
||
|Travail réalisé par : Mohamed aberkane |
|Ismail Jaifi |
| |
||








Introduction



Le partenariat Euromed a connu une nouvelle orientation avec la mise en place de la politique européenne de voisinage. Cette dernière a instauré de nouvelles règles de coopération basée sur une approche différenciée. Le Maroc figure parmi les sept pays ayant mis en place un Plan d’action avec l’Unioneuropéenne. L’intérêt accordé par notre pays à cette nouvelle politique s’inscrit en harmonie avec l’objectif d’approfondir son ancrage à l’Europe et de faire évoluer ses relations avec l’Union européenne vers un « Statut Avancé ».
Il convient de souligner que le Maroc s’est engagé dans une dynamique de réformes économique, sociale et institutionnelle avant le lancement du processus deBarcelone et la mise en œuvre de la politique européenne de voisinage. Néanmoins, l’approfondissement de ce processus de réforme est appelé à prendre un nouvel élan avec la mise en place du Plan d’action Maroc-Union européenne à même de favoriser l’alignement du Maroc sur les normes et standards européens.
L’objet de cette note consiste à circonscrire les principaux contours de la politiqueeuropéenne de voisinage, à mettre en exergue les composantes du plan d’action Maroc-Union européenne et à rendre compte de son état d’avancement. La présente note tentera également
d’analyser l’instrument financier de cette politique de voisinage et de ressortir quelques limitations y afférentes.






1-LES RELATIONS MAROC-UNION EUROPEENNE

MISE EN CONTEXTE

Les liens entre leMaroc et la Communauté européenne ont été renforcés en 1996 par l’Accord d’Association Maroc-UE entré en vigueur le 1er mars 2000. Il constitue la base juridique des relations entre l'UE et le Maroc. Cet Accord devra progressivement instaurer le
libre échange des produits industriels, auxquels l'Union européenne a déjà accordé le libre accès, tandis que le Maroc s'est engagé à opérer un démantèlementtarifaire sur une période de 10 ans. En ce qui concerne les produits agricoles, de nouvelles concessions commerciales réciproques sont entrées en vigueur en janvier 2004.


L'Accord contient en outre des dispositions relatives à la liberté d'établissement et à la libéralisation des services, à la libre circulation des capitaux et aux règles de concurrence, au renforcement de lacoopération économique et de la coopération en matière de migration et d'affaires sociales, de même qu'à la coopération culturelle.


Plusieurs mécanismes et institutions sont mis en place pour accompagner et développer la coopération. Il s’agit, notamment, du conseil d’Association au niveau ministériel, du comité d’Association au niveau des hauts fonctionnaires et des comités et sous-comitésthématiques. Ces derniers couvrent les domaines suivants: le marché intérieur, l’industrie, le commerce des biens et services, le transport, l’environnement et l’énergie, la recherche et innovation, l’agriculture et la pêche, la justice et sécurité et les questions relatives aux droits de l'homme, la démocratisation et la gouvernance.


Le concours financier de l’Union européenne s’est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • AZERTY
  • Azerty
  • azerty
  • Azerty
  • Azerty
  • azerty
  • azerty
  • AZERTY

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !