azertyju

Pages: 10 (2266 mots) Publié le: 30 décembre 2014
Paul Gauguin

En quoi « D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? » est-il une synthèse des influences qui ont marqué l’œuvre de Paul Gauguin ?

En 1897, six ans avant sa mort, Paul Gauguin peint son plus grand et plus célèbre tableau : « D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? ». Cette fresque aux dimensions impressionnantes (1,39 x 3,74) est la conclusion d’unesérie de frises édéniques et le testament pictural d’un homme torturé. « Alors j’ai voulu avant de mourir peindre une grande toile que j’avais en tête, et durant tout le mois j’ai travaillé jour et nuit dans une fièvre inouïe. ». En ces termes, Gauguin décrit la réalisation de sa toile à son ami Daniel de Monfreid ; le mot « fièvre » en ressort comme étant la métaphore de la vie intérieure dupeintre : frénésie créatrice, frénésie dans la découverte de nouveaux continents, frénésie d’apprentissage et d’évolution. Tout au long de son existence, il a assimilé des influences tirées de son étude de l’activité spirituelle et artistique des peuplades primitives du monde entier. Il est ainsi devenu le père d’un mouvement particulier : le Primitivisme, qui a une influence considérable sur ledevenir de la peinture au court du XXème siècle.
L’œuvre étudié ici est sans doute le condensé esthétique d’une vie d’artiste tiraillé entre plusieurs cultures. Nous allons le voir par l’analyse des grands thèmes du tableau.



I - Le spirituel :
Habité par la foi, Gauguin a mis dans la majorité de ses œuvres un signe du divin. Mais face aux problèmes intérieurs que lui pose la religion,son Dieu est polymorphe : inspiré par la religion catholique (« La lutte de Jacob avec l’ange », « le Christ jaune », « Ia orana Maria »), par la religion polythéiste des îles (sculpture : « L’idole à la coquille » ; peinture : « Parau na te varua ino »), mais aussi par les religions orientales. Dans « D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? » la représentation divine est placée dansle tiers gauche de la toile : c’est une idole . Sa couleur bleue lui donne un caractère extrêmement froid qui la fait ressortir du reste de la composition. En 1898 Gauguin la décrit comme : « une idole, les deux bras levés mystérieusement et avec rythme semble indiquer l’au-delà. » Solennelle, elle peut être comparée aux dieux de la religion Hindouiste de part son aspect physique : la position deses mains, ses apparats, sa nudité et surtout la puissance spirituelle qu’elle dégage sont autant de détails qui trahissent son origine. Même si ses yeux sont vides, sa présence suffit à nous faire penser qu’elle regarde la scène, qu’elle juge personnages et spectateurs et qu’elle est la représentation du chemin spirituel parcouru par l’artiste.
Le spirituel se retrouve aussi dans l’ambianceet la composition de la scène : on a à faire à une référence à l’Eden chrétien. Même le fruit venant briser la sérénité du lieu mythique, la pomme, est mis au premier plan et au centre de l’œuvre. La cohabitation des grands thèmes religieux, pourtant si éloignés géographiquement, est harmonieuse. De cette réussite, nous pouvons tirer une conclusion : l’artiste est un médiateur, un lien entre lescroyances, pouvant aller au-delà des barrières culturelles pour créer son univers à part entière.
L’icône orientale et le mythe de l’Eden renvoient donc directement aux influences esthétiques et intérieures qui ont marqué Paul Gauguin dans son travail d’artistes.

II – Présence des hommes :

Les personnages de Gauguin sont toujours à demi dévoilés : ils sous-entendent un non-dit, uneplénitude et une simplicité des émotions. « D’où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? » correspond à cette définition : les douze figures humaines qui s’étalent sur toute la scène n’ont aucune exaltation dans leur sentiments.
Symbolisant tous les âges de la vie humaine, elles sont nonchalantes et immatérielles. Leur peau orangée, surtout mis en valeur au milieu de la toile (schéma...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !