Badinter élisabeth

920 mots 4 pages
Élisabeth Badinter est une femme de lettres et une philosophe féministe française, née Bleustein-Blanchet, le 5 mars 1944 à Boulogne-Billancourt. Elle est actionnaire de référence et présidente du conseil de surveillance du groupe Publicis dont elle possède 10,16 % des actions1.
Elle est l'épouse de Robert Badinter, avec qui elle a eu trois enfants.
Biographie [modifier]
Élisabeth Badinter est une des trois filles du publicitaire Marcel Bleustein-Blanchet et de Sophie Vaillant, petite-fille d'Edouard Vaillant. Agrégée de philosophie, spécialiste du siècle des Lumières, observatrice de l'évolution des mentalités et des mœurs, elle a été maître de conférences à l'École polytechnique.
Présidente du conseil de surveillance de Publicis depuis 1996, elle est également la deuxième actionnaire du groupe, dont elle détient un peu plus de 10 % du capital, et figure au palmarès des 500 premières fortunes de France2. Ce rôle de « garante morale du troisième groupe mondial de publicité » selon l'expression d'Acrimed n'est pas sans lui attirer des critiques concernant les « représentations sexistes de la femme » dans le domaine publicitaire3,4,1.
Son essai Fausse route, publié en 2003 et qui fustige la misandrie contemporaine, ainsi que divers écrits critiques quant aux nouvelles lois concernant la parité politique ou le traitement des crimes et délits sexuels ont suscité une vive polémique, et de nombreuses féministes lui contestent désormais l'épithète de « féministe ». De son côté, elle continue de s'en réclamer, arguant que la vocation du féminisme n'est pas de conduire une guerre des sexes visant à une revanche contre les hommes. Dans cet ouvrage, elle dénonce aussi les enquêtes statistiques sur la violence conjugale où on n'interroge que les femmes et où on amalgame le subjectif et l'objectif, les pressions psychologiques et les agressions physiques, ce qui a pour effet d'établir une hiérarchie morale entre les sexes : « À vouloir ignorer systématiquement la violence

en relation

  • résumé discussion Elisabeth Badinter
    886 mots | 4 pages
  • Gisèle halimi et elisabeth badinter
    562 mots | 3 pages
  • Fiche de lecture le conflit la femme et la mère
    2933 mots | 12 pages
  • Femme militante
    2662 mots | 11 pages
  • Anthropologie et feministe
    658 mots | 3 pages
  • bonjour
    1122 mots | 5 pages
  • E. badinter "l'un et l'autre, des relations entre hommes et femmes
    6354 mots | 26 pages
  • Le conflit d'elisabeth badinter
    1595 mots | 7 pages
  • Badinter
    922 mots | 4 pages
  • Synthèse de français : la famille
    1031 mots | 5 pages