banlieue

Pages: 5 (1120 mots) Publié le: 12 janvier 2015
Par Pierre Pujo

Depuis deux semaines la France connaît une guérilla urbaine qui enflamme les banlieues. Les voyous ne s’en prennent pas seulement à la police mais aussi aux pompiers, à toutes les institutions sociales. Ils brûlent des voitures particulières, des autobus et même des écoles maternelles. Ils se comportent comme des sauvages, détruisant tous les symboles d’une société à laquelleils se sentent étrangers.

On accuse globalement les immigrés, cependant beaucoup d’entre eux sont intégrés dans la société française et même s’assimilent. C’est une minorité de jeunes – souvent nés en France mais déracinés – qui fomentent les troubles.

On accuse aussi l’islam qui serait incompatible avec notre société chrétienne et laïque. Mais les chrétiens et les musulmans ont des valeurscommunes et déjà une longue expérience de cohabitation entre eux. Il y a des fondamentalistes musulmans qui inspirent le terrorisme international et qui sont dangereux, mais il n’y a pas de guerre de civilisations.
Les coupables

Pour notre part, nous accusons les responsables politiques, de droite comme de gauche, d’avoir conduit à la situation actuelle par leurs fautes, leurs négligences etleur démagogie.

Ils ont laissé entrer sur le territoire national des millions d’immigrés. Ils ont autorisé largement le regroupement familial, régularisé les clandestins.

Ils ont concentré ces immigrés dans des banlieues inhumaines en les logeant dans des tours et des barres de béton.

Ils ont laissé se créer des centaines de zones de non-droit, permettant à des trafics de tout genre deproliférer.

Ils ont laissé les jeunes des cités sans encadrement, sans repères. Sans doute beaucoup d’associations ont-elles été créées avec des aides publiques, mais elles ont servi davantage à entretenir des permanents, à caser des copains, qu’à aider les jeunes à s’épanouir.
La fierté d’être français

Alors, on s’interroge : face aux troubles que faut-il faire ?

Il faut d’abord rétablirl’ordre public et la sécurité. Sinon des milices d'autodéfense s’en chargeront et ce sera la guerre civile. L’état d’urgence proclamé par le gouvernement y suffira-t-il ? Ce n’est pas sûr. Il faut tendre à appliquer le principe de la "tolérance zéro" si souvent proclamé mais demeuré lettre morte. Ce qu’on appelle pudiquement les incivilités doivent être sanctionnées sans faiblesse.

Il faut aussimener une action sociale et développer l’emploi dans les banlieues. À cet égard on ne peut qu’approuver M. de Villepin de vouloir abaisser à quatorze ans l’âge de l’apprentissage, d’autant plus que beaucoup de métiers manquent de bras. Cela dit, il faut inciter les jeunes à fournir l’effort nécessaire pour suivre une formation. La "discrimination positive" chère à M. Sarkozy est une mauvaisesolution : les jeunes des banlieues doivent atteindre un niveau professionnel suffisant pour être embauchés et ne pas constituer une main d’œuvre au rabais.

Le problème des banlieues n’est pas d’abord un problème de subventions à fournir, mais un problème d’éducation à rétablir et un problème d’esprit national à restaurer.

Un problème d’éducation : c’est à la fois l’affaire de la famille et del’école à qui l’État doit permettre de retrouver leurs missions respectives, qui sont complémentaires.

Un problème de restauration de l’esprit national. Il faut inculquer aux jeunes des banlieues la fierté d’être français. C’est ce que soulignait 10 novembre le ministre Azouz Begag sur France Inter en souhaitant que les jeunes des banlieues se rendent à l'étranger « afin de constater cequ’est la vraie misère ». En revenant, ajoutait-il, ils devront reconnaître que « la France, c’est formidable ».

C’est là une question essentielle. Il faut cesser de victimiser les jeunes des banlieues. Il faut en finir avec le dénigrement de la France et de son histoire. Il faut cesser de soutenir qu’elle doit faire repentance pour avoir pratiqué jadis l’esclavage (tout comme d’ailleurs les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Banlieue
  • Les banlieues
  • Les banlieues
  • les banlieux
  • La banlieue
  • Banlieues
  • la banlieu
  • banlieu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !