Baudelaire et "la cloche fêlée"

929 mots 4 pages
Introduction :

Charles-Pierre Baudelaire est un poète français, né à Paris le 9 avril 1821 et mort dans la même ville le 31 août 1867 (à 46 ans). Poète romantique, avec une touche de classicisme, à la croisée entre le Parnasse (mouvement poétique) et le symbolisme il occupe une place importante dans la poésie française du XIXe siècle.

1- Réaction a la publication des fleurs du mal

Donc tout d’abord Charles Pierre Baudelaire est naît le 9 avril 1821 a Paris et alors qu’il n’a que 6 ans son père est mort. Un an après la mort de son père sa mère se remarie avec un général nommé Aupick. Cette période a été très dure pour le jeune Baudelaire qui n’arrivait pas à oublier la mort de son père et se sentait très délaissé par sa mère. Alors qu’il rêve de devenir poète, ses parents le lui refusent et souhaitaient qu’il devienne ambassadeur. Pour arriver à ses fins, en 1841 le beau père de Baudelaire tente de dresser ce beau-fils indigne et l’embarque pour un long voyage en direction des indes. Celui-ci prend fin à l’île Maurice. Ce jeune poète gardera comme souvenir de ce voyage la belle Dorothée et sera inspiré pour plusieurs poèmes dont L’albatros ou Parfum exotique.
A 21 ans Baudelaire hérite d’une fortune et dépense sans compter l’alcool l’amour et l’art et à cet age il fait la rencontre de Jeanne Duval qui lui inspirera plusieurs poèmes dont la chevelure. Par la suite il rencontre une autre femme nommée Marie Baubrun qui lui inspire quant à elle Le poison. En cette même période, Une grande complicité l'unit à Edgar Poe, auteur américain maudit. Ils ont une conception identique de l'art ainsi qu'une fascination commune du mal, ce que Poe appelle le démon de la perversité.
En 1852, débute sa liaison avec Apollonie sabastier et il écrit en son honneur plusieurs poèmes comme L’harmonie du soir ou L’aube spirituelle. En 1855, il publie en même temps son compte-rendu de l'Exposition Universelle ainsi que dix-huit poèmes qui feront partie des futures

en relation

  • La cloche fêlée, baudelaire
    1194 mots | 5 pages
  • la cloche fêlée, Baudelaire
    3635 mots | 15 pages
  • Baudelaire - la cloche fêlée
    1602 mots | 7 pages
  • Baudelaire : la cloche fêlée
    1445 mots | 6 pages
  • La cloche fêlée de charles baudelaire
    1794 mots | 8 pages
  • Commentaire La cloche fêlée Baudelaire
    2351 mots | 10 pages
  • Analyse : cloche fêlée - baudelaire
    2152 mots | 9 pages
  • Commentaire de la cloche fêlée de baudelaire
    1245 mots | 5 pages
  • La cloche fêlée - charles baudelaire
    264 mots | 2 pages
  • Présentation de la cloche félée de charles baudelaire
    329 mots | 2 pages