Bergson l'obligation morale

586 mots 3 pages
« Pour Bergson, la morale possède un double visage (1). Elle se présente d'abord comme un système d'obligations solidaires, exprimant l'ensemble des exigences d'une société. Ce noeud d'impératifs impersonnels se présente à l'individu avec la nécessité des lois de la nature et s'impose à lui avec la force du devoir absolu et indiscutable. L'individu, pour être moral, s'ajuste alors sur l'ensemble des moeurs, des règles et des lois de la société dont il est membre. Il développe ainsi en lui, sous la pression sociale, un ensemble d'habitudes morales qui forment ce que Bergson nomme la morale close.

Mais la morale se présente aussi sous un autre visage. C'est celui de l'imitation de personnes, perçues comme des modèles où s'incarnent de multiples valeurs. Ces valeurs nouées au fond d'une individualité admirée agissent, non plus comme la pression des obligations impersonnelles mais comme un appel et une invitation toute particulière. Par-delà des exigences sociales, l'individu accède à une morale de l'attrait et de l'aspiration. Il retrouve son "moi profond" et l'élan créateur qui le traverse. Son devenir humain s'effectue alors sous le signe de la morale ouverte.

La justice, selon qu'elle est vécue dans l'une ou l'autre perspective, est fort différente. Dans la morale close, elle affirme surtout les idées d'égalité et de mesure sur lesquelles elle se fonde finalement. Elle tendra à appliquer aux relations entre personnes ainsi qu'aux rapports entre gouvernement et gouvernés, l'égalité stricte qui s'impose dans les échanges d'objets. À la limite, elle exigera un dommage équivalent à celui qu'on aura pu causer: oeil pour oeil, dent pour dent, mort pour mort. La société mesurera la peine à infliger sur la gravité de l'offense. La justice (de la société) mesure, égalise, proportionne. Elle se reconnaît dans le symbole de la balance.

Cette forme close de la justice exprime essentiellement la pression de la société sur l'individu et, comme l'affirme Bergson, demeure

en relation

  • Résumé bergson - les deux sources de la morale et de la religion
    1464 mots | 6 pages
  • Bergson bio
    549 mots | 3 pages
  • Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion
    3648 mots | 15 pages
  • Cours religion philo
    5796 mots | 24 pages
  • Henri bergson
    796 mots | 4 pages
  • Philo la conscience
    789 mots | 4 pages
  • Quel est le role de la religion
    5360 mots | 22 pages
  • Bergson
    657 mots | 3 pages
  • Morale
    673 mots | 3 pages
  • Descartes
    3526 mots | 15 pages