Bibite

1028 mots 5 pages
Valdenaire
1ère ES 2
Alexy
Dm de Français

Faire le commentaire littéraire du texte de Jean de La Bruyère extrait de l’ouvrage: Les Caractères.

Au XVIIème siècle, le moraliste Jean de La Bruyère est un auteur à la mode. Il a su se faire connaître par son unique ouvrage: Les Caractères publié en 1688, le principe même du mouvement actuel: le classicisme. Ce texte fait la description d’un personnage nommé Iphis; comment l’auteur parvient-il à nous donner une image amusante des défauts des autres? Comme tout au long de sa vie, La Bruyère nous propose une description ainsi qu’une réflexion sur le défaut majeur de personnages connus de l’époque.

Dans le texte de La Bruyère, nous allons analyser le style d’écriture utilisé pour faire la description d’Iphis ainsi que la critique de celui-ci. Pour commencer, on observe de longues phrases. Celles-ci mettent en scène le personnage dans une histoire vraisemblable, et, décrivent le déroulement d’une de ses journées. Une façon vivante de faire le portrait d’un individu. La Bruyère, pour chaque histoire qu’il écrit, va utiliser des noms Grecs qui traduisent le caractère de la personne en question, comme Iphis, qui est un nom utilisé pour les deux sexes sans aucune gêne. L’auteur n’utilise le nom grec attribué qu’une seule fois dans le texte sauf exception puis, utilise la répétition du pronom « il » pour montrer que l’on ne parle que d’Iphis, mais, sous entend aussi tous ceux qui lui ressemblent : « il regarde » ligne 1; « il se cache » ligne 3 etc.. Ainsi, La Bruyère propose indirectement un portrait contraire, celui de l’Homme idéal. Cependant, en proposant un portrait contraire à celui de l’Homme idéal, l’auteur se permet de faire la critique d’un individu imaginaire qui visera une personnalité connue de son époque. Nous pouvons ainsi relever des hyperboles telles que « il ne se croit plus habillé » ligne 2 ou encore « le voila retenu par le pied » ligne 3, mais aussi des procédés

en relation

  • Bibite à jeannot
    2499 mots | 10 pages
  • Roman policier
    518 mots | 3 pages
  • Cholera
    387 mots | 2 pages
  • Le portrait
    1951 mots | 8 pages
  • Ovide, l'épiphanie d'apollon
    1349 mots | 6 pages
  • Signature d'un bail
    1134 mots | 5 pages
  • expressions québécoises
    324 mots | 2 pages
  • Critique de Stef
    1597 mots | 7 pages
  • Biographie andré sauvé
    1122 mots | 5 pages
  • Nostalgie
    1592 mots | 7 pages