Bioethique

1471 mots 6 pages
Elle s’intéresse aux activités médicales et de recherche qui utilisent des éléments du corps humain. Par exemple : la greffe d’organes, de tissus (cornées, peau…), de moelle osseuse ; l’assistance médicale à la procréation, qui fait appel aux dons d’ovules et de sperme ; les recherches, ayant comme objet l’embryon et les cellules embryonnaires ; le dépistage de maladies faisant appel aux gènes.
Elle cherche à : répondre le mieux possible aux questions soulevées par le progrès scientifique et technique, au regard des valeurs de notre société ; garantir le respect de la dignité humaine et la protection des plus vulnérables contre toute forme d’exploitation.
La réflexion bioéthique s'interroge ainsi sur les principes que le droit se doit de garantir (anonymat, gratuité,consentement...) de sorte que l'évolution des pratiques, liée au développement incessant de la recherche, reste conforme au valeurs qui fondent une conception de la personne humaine.

La nécessité de la bioéthique

Les problèmes liés à l’avancement du progrès dans le domaine de la médecine et de la biologie ont ouvert le débats quant à la nécessité de mettre en place des lois pour éviter les dérives des techniques médicales et biologiques, encadrer les découvertes, les avancées et évidemment de protéger l’être humain. En effet toutes ces avancées posent des problèmes qui mettent en jeu la définition même de la personne humaine. Ces questions nouvelles ne doivent pas rester aux mains des seuls experts, mais devenir l’affaire de la société toute entière.

Le comité consultatif national d’éthique

Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) ou plus exactement le Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé est un organisme de réflexion éthique, scientifique et philosophique français ayant uniquement un rôle consultatif.
Sa mission est de « donner des avis sur les problèmes éthiques et les questions de société soulevées par les progrès

en relation

  • Bioethique
    5433 mots | 22 pages
  • La bioéthique
    1097 mots | 5 pages
  • La bioéthique
    892 mots | 4 pages
  • La bioéthique
    595 mots | 3 pages
  • BioEthique
    513 mots | 3 pages
  • Bioéthique
    293 mots | 2 pages
  • La bioéthique
    686 mots | 3 pages
  • La bioéthique
    2299 mots | 10 pages
  • La bioéthique
    1549 mots | 7 pages
  • La bioéthique
    3567 mots | 15 pages