Biographie de molière (jean-baptiste poquelin)

Pages: 5 (1154 mots) Publié le: 15 mars 2010
Jean-Baptiste Poquelin est le fils de Jean Poquelin, riche marchand-tapissier qui est nommé tapissier du roi. Sa mère, Marie Cressé, meurt en 1632 alors qu'il n'a que dix ans, son père se remarie avec Catherine Fleurette, autre fille de tapissier, dont il aura cinq enfants. De 1633 à 1639 il est élève au collège de Clermont (actuel lycée Louis-le-Grand), tenu par des Jésuites. Jean-Baptiste yfait d'excellentes études (latin, mathématiques, physique, philosophie, mais aussi escrime et danse). Grâce à son grand-père, il a pu assister aux représentations théâtrales de l'Hôtel de Bourgogne, mais aussi à celles des improvisations sur canevas des Italiens, ou aux farces comiques de Gaultier-Garguille ou Guillot-Gorju. Selon certaines sources, il aurait eu pour condisciple le prince de Conti,qui deviendra l'un de ses protecteurs. Le 18 décembre 1637, il prête le serment de tapissier royal, reprenant ainsi la charge de son père auprès de Louis XIII. On ne sait si Molière exerce ou non son nouveau métier, toujours est-il qu'en 1640 il fait la connaissance d'une famille de comédiens, les Béjart et il tombe amoureux de Madeleine, protégée du duc de Modène. La même année, il rencontreTiberio Fiorelli, le célèbre Scaramouche, et prend peut-être des leçons auprès de lui. On pense qu'en 1641, il suit l'enseignement de Gassendi, philosophe épicurien et maître des Libertins, qui a enseigné à La Mothe Le Vayer, Cyrano de Bergerac, Chapelle et d'Assoucy. En 1642, il prend ses licences de droit à l'Université d'Orléans et revient à Paris où il s'inscrit au barreau pendant six mois, puis ilremplace son père qui veut lui laisser sa charge et voit d'un mauvais oeil sa fréquentation avec les Béjart, et suit la cour de Louis XIII à Narbonne. En janvier 1643, Jean-Baptiste renonce à la charge de son père qui lui coupe les vivres. Madeleine Béjart accouche d'une petite fille, Armande, que le duc de Modène reconnaît comme étant de lui. Le 30 juin, l'acte de fondation de l'IllustreThéâtre, sous la direction de Madeleine Béjart, est signé. En 1644, la troupe joue en province. En juillet ils sont de retour à Paris et Jean-Baptiste est devenu « Molière » et directeur de la troupe. Sur le choix de ce nom de scène, Grimarest, son premier biographe, écrit : « Jamais il n'en a voulu dire la raison, même à ses meilleurs amis ». Selon certaines sources, ce pseudonyme aurait été choisi enl’honneur de l’écrivain libertin François de Molière (1599 - 1624). La troupe joue au Jeu de Paume des Métayers et essuie un échec cuisant. La troupe fait faillite en 1645 et Molière est emprisonné au Châtelet pendant quelques jours, puis son père paie les dettes de la troupe pour le faire sortir et, sitôt libéré, la troupe part en province pour en rejoindre une autre dirigée par le comédien Dufresne,au service du duc d'Épernon, gouverneur de Guyenne. Entre janvier 1646 et mars 1657, la troupe joue à Nantes, Albi, Toulouse, Carcassonne, Poitiers, Vienne, Narbonne, Agen, Pézenas, Grenoble, Lyon, Montpellier, Dijon, Avignon, Bordeaux, Béziers, Rouen. En 1653, la troupe passe au service du prince de Conti, frère du grand Condé et nouveau gouverneur de la Guyenne. Mais celui-ci finit par céder auxpressions religieuses du moment et effectue une conversion. Le théâtre devient alors pour lui synonyme de perdition et il chasse de sa maison la troupe qui passe alors au service du gouverneur de Normandie.
Molière renonce à ses prétentions tragiques : il est une grande vedette comique et redevient chef de troupe en 1650. Il compose des farces sur le modèle italien, avec un seul canevas. Il créele personnage de Mascarille dans ses premières vraies pièces : L'Étourdi (Lyon, 1655), Le Dépit amoureux (Béziers, 1656). En 1658 il fait la connaissance de Corneille vieillissant et joue à Rouen. Molière retourne à Paris en 1658. Il joue au Jeu de paume du Marais. Protégé par Monsieur, frère du roi, il joue alors devant Louis XIV une tragédie de Corneille, Nicomède, qui ennuie, et une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Biographie de molière (jean-baptiste poquelin)
  • Biographie de jean baptiste poquelin, dit molière
  • Courte biographie de jean-baptiste poquelin (molière)
  • Molière ou jean-baptiste poquelin
  • Biographie courte de jean-baptiste poquelin/molière
  • Moliere (jean-baptiste poquelin)
  • Molière ou jean-baptiste poquelin
  • Jean Baptiste Poquelin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !