BLAISE CENDRARS PROSE DU TRANSSIBERIEN

Pages: 3 (700 mots) Publié le: 4 décembre 2013
I) Une vision personnelle du paysage russe

A) Un poème autobiographique

- L’énonciation à la première personne associée aux temps du récit transforme cette évocation du séjour à Moscou du poèteen une légende personnelle, soulignée par la formule répétée : « En ce temps-là, j’étais en mon adolescence », reprise mélodique dans les vers libres comme des vagues de réminiscence du passé : « -Je m’en souviens, je m’en souviens, j’y ai souvent pensé depuis - ».

- Des références autobiographiques authentiques « Et je partis moi aussi pour accompagner le voyageur en bijouterie qui serendait à Kharbine » se combinent avec des allusions aux événements contemporains (révolution de 1905) « En Sibérie tonnait le canon, c’était la guerre ». Cendrars se qualifie de « fort mauvais poète » ets’autocite à plusieurs reprises en évoquant un de ses premiers écrits plus ou moins attesté dans sa bibliographie personnelle « Un vieux moine me lisait la légende de Novgorode ». Le va et vient estpermanent entre son présent d’écriture et l’adolescent qu’il était. Le présent d’énonciation apparaît d’ailleurs à la fin de l’extrait : « Et ma vie ne me tient pas plus chaud que ce châle écossais».

- L’expression des sentiments est développée dans la métaphore filée du feu qui explicite sa « si ardente et si folle » adolescence avec sa soif et sa faim de tout connaître, sans jamais êtresatisfait « Et je n’avais pas assez des sept gares et des mille et trois tours ». De « mon cœur tour à tour brûlait » à l’expression finale « Et la seule flamme de l’univers est une pauvre pensée » lefeu cependant faiblit. On remarque que, peu à peu, le froid sibérien vient refroidir l’ardeur initiale « Les vitres sont givrées » et « Et ma vie ne me tient pas plus chaud que ce châle écossais ».Nous reviendrons plus loin sur ce « refroidissement » de l’enthousiasme juvénile.

Jamais le poète ne désigne de destinataire dans ce long voyage dans la mémoire comme s’il refaisait le parcours...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Prose du transsiberien blaise cendrars
  • Commentaire : blaise cendrars, la prose du transsibérien et de la petite jeanne de france
  • Prose du transsibérien et de la petite jeanne de france, blaise cendrars, v. 50-99
  • La prose du transsibérien
  • La prose du transsibérien
  • La prose du transsibérien
  • prose du transsibérien
  • La prose du transsibérien

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !