Bois (guy), la mutation de l’an mil. lournand, village mâconnais de l’antiquité au féodalisme

Pages: 19 (4707 mots) Publié le: 14 janvier 2011
EXPOSÉ HISTORIOGRAPHIE

BOIS (Guy), La mutation de l’an mil. Lournand, village mâconnais de l’Antiquité au féodalisme, Paris, Fayard, 1989
Préface de Georges Duby de l’Académie française

UE 21 : Sociétés féodales

Université Toulouse II – Le Mirail
Année 2009-2010

Georges Duby, dans sa préface de l’ouvrage de Guy Bois, La mutation de l’an mil, présente cette œuvre en termesnon-équivoques « Audacieux, l’essai séduit, provoque. Il dérange ». Cette vision des choses ne fait pas démentir la réputation de trouble-fête de Guy Bois. Professeur d’histoire médiévale à l’Université de Paris-I en 1989, à l’université de Franche-Comté en 1990, il est l’auteur en 1976 de l’ouvrage Crise du féodalisme qui ne laissa pas ses contemporains insensibles. Historien polémique, il l’est plusque jamais à la rédaction en 1989 de La mutation de l’an mil. Lournand, village mâconnais de l’Antiquité au féodalisme. Dans cet ouvrage, Guy Bois fait coexister la monographie du petit village de Lournand avec une histoire générale. N‘étant ni l’un, ni l’autre, l’essai est un va-et-vient dans le questionnement de la mutation de l’an mil. L’auteur part d’une idée simple qu’il expose dans cestermes : «  l’examen approfondi du particulier rapproche plus du général qu’il n’en éloigne ». La micro-histoire inaugurée par des historiens italiens est une méthode qui tend à se rependre; toutefois, l’appliquer à l’époque franque était un pari ambitieux, voire provoquant, et qui ne laissa pas de glace les historiens médiévistes ayant déjà travaillés sur l’an mil. Le choix du village de Lournand n’estdonc pas laissé au hasard, dans une époque où les sources sont rares. La proximité géographique et juridique du Lournand avec le monastère de Cluny offrent une situation particulière et donc des sources abondantes, notamment les Chartes de l’abbaye qui sont une véritable mine d’information. A côté de l’aspect lacunaire de la société que permet de combler, au moins partiellement, la proximité del’abbaye de Cluny, l’atout de Lournand est, selon l’auteur, son aspect représentatif des villages de l’époque (éloignement relatif des centres urbains). Or, pour Guy Bois, « l’essentiel de ce que nous savons ou croyons savoir de la société carolingienne concerne des communautés rurales échappant à cette situation commune ».
Le livre est structuré autour de l’idée que le passage de la sociétécarolingienne, encore sous influence du modèle antique, à une société nouvelle, la société féodale, se fait sous le couvert d’une véritable mutation mesurable. Il développe son propos en cinq points. Premièrement, la permanence de l’esclavage dans la société franque comme principale force de travail. Deuxième point, au sein de la structure sociale, on retrouve la stratification antique : maîtres, paysanset esclaves. C’est deux aspects illustrent l’inertie du modèle antique encore fort au Xe siècle. Troisième point, le passage de l’échange à une économie de marché liée au nouveau rapport ville/campagne (notamment au sein du couple Cluny-Lournand). Le quatrième point développe aussi l’essor économique des campagnes en étudiant la croissance agraire. Enfin, le cinquième point offre un point de vueplus évènementiel, plus politique de la mutation de l’an mil qui est abordée comme une « révolution » par Guy Bois. Ces cinq points touchent les différents aspects de la société : économie, social et politique, il s’agit de voir comment le passage d’une société à une autre se fait dans l’ensemble de la société.
L’auteur envisage donc de traiter la féodalité dans son processus de mutation de lasociété antique à la société féodale. Ce qui cristallise le passage d’une société à une autre. Pour lui, l’émergence de la société féodale est due au dysfonctionnement du système antique. Il s’agit donc d’une définition de la société féodale d’abord par ce qu’elle n’est pas ou ce qu’elle n’est plus. L’auteur tente d’observer les rythmes de la mutation qui mènent à la société féodale. Pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture : l'histoire du climat depuis l'an mil
  • Le féodalisme
  • Miller
  • Mon village
  • L'antiquité
  • L'antiquité
  • L'Antiquité
  • L'antiquité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !