Bonheur

6273 mots 26 pages
L ‘EUROPE DE 1945 A NOS JOURS

I.L’Europe : de l’idéal au projet A. L’idée d’Europe : entre utopie et rêve.
L’idée de l’Europe se confond largement avec le rêve, l’idéal d’une unité de l’Europe. Pour les penseurs du XIXème siècle comme Victor Hugo, l’Europe, au sens de nations européennes, relève de l’utopie. A partir de l’entre-deux-guerres, le concept est très fortement lié à l’idée de paix entre les nations. Le premier projet européen est celui d’une fédération européenne d’Aristide Briand, ministre des affaires étrangères. Lors de la conférence de La Haye en 1929, où le sort de l’Allemagne est discuté, Briand lance une offensive diplomatique qui vise à un rapprochement historique entre les Européens dans le cadre de la SDN. Dans le mémorandum du gouvernement français de mai 1930, il utilise le terme de « lien fédéral » qui permettrait de garantir la paix qui dépend de la stabilité du système monétaire international. Mais ce projet ne rencontre pas d’écho et la crise de 29 fait passer les intérêts nationaux en priorité. L’idée d ‘Europe est par la suite récupérée par Hitler qui ne la considère plus que comme le terrain d’expansion de l’IIIème Reich.

B. La renaissance paradoxale de l’idée européenne en 1945-47

Le 19 septembre 1946, l’ancien premier ministre britannique, Winston Churchill, sonne le réveil de l’idée européenne et déclare « Il nous faut ériger quelque chose comme les Etats Unis d’Europe ». Une des ambiguïtés majeures de la naissance de la construction européenne réside dans le fait qu’elle se fait au lendemain de la WW 2, et parallèlement à l’émergence de la guerre froide. C’est à la faveur de ce double héritage, en dépit de cette double menace, que l’idée européenne passe du « rêve » à la nécessité, de l’idéal à la priorité.

* L’Europe naît de la guerre, des séquelles de la WW2 et des menaces de la guerre froide.
C’est au moment où l’Europe va connaître sa plus grande crise que l’idée va pour la première fois prendre

en relation

  • Bonheur
    3298 mots | 14 pages
  • Bonheur
    1914 mots | 8 pages
  • Le Bonheur
    4053 mots | 17 pages
  • le bonheur
    6450 mots | 26 pages
  • bonheur
    2985 mots | 12 pages
  • Le bonheur
    689 mots | 3 pages
  • bonheur
    5971 mots | 24 pages
  • Le bonheur
    2315 mots | 10 pages
  • Bonheur
    1062 mots | 5 pages
  • Le bonheur
    3167 mots | 13 pages