Bovary

Pages: 7 (1683 mots) Publié le: 19 mars 2012
Pour définir le réalisme pour Flaubert, il faut en premier lieu se pencher sur sa définition qui n’est pas si simple. Le réalisme est en quelque sorte une représentation ou imitation de la réalité, les réalistes veulent revenir à la réalité (mimésis). Le réalisme décrit des faits vécus ou en donne l’illusion. En même temps que se développe le mouvement littéraire réaliste (1848 - 1865), sedéveloppe en parallèle un mouvement artistique du même nom. Un exemple probant du réalisme en art est la peinture de Courbet L’après dîner à Ornans. Ce tableau fait grand bruit dans la société, parce qu’il montre une scène qui ne met pas en valeur des vertus ou le sublime, de plus sa taille est trop grande, trop choquante pour son époque, pour représenter une scène si commune.
« Et notez que j’exècre cequ’on est convenu d’appeler le " réalisme ", bien qu’on me fasse un de pontifes. » Dans une correspondance à George Sand du 6 février 1876. Flaubert ne veut pas accepter son titre d’écrivain réaliste, cependant, il y a une bifurcation2 dans son écriture, d’un côté il y a ses romans qui sont épris de réalisme en se focalisant sur des situations et mœurs communes comme Madame Bovary (1857),l’Éducation sentimentale (1869) et Bouvard et Pécuchet (1881). Mais en contraste à ses œuvres, l’autre branche est romantique, avec Salammbô (1862), la Tentation de Saint Antoine (1874) et les Trois Contes (1877). C’est donc bien un mélange de romantisme et de réalisme qui tient place dans l’écriture de Flaubert.
Madame Bovary s’inspire d’un fait divers, ce récit tend beaucoup vers le réalisme d’une part,par la documentation rassemblée pour son écriture; d’autre part, par le style de Flaubert dans ses descriptions et focalisations. Mais en même temps, Flaubert introduit une héroïne romantique dans un roman réaliste et modifie l’épilogue. A l’origine, Homais1 doute de son existence " Ne suis-je qu’un personnage de roman ? Suis-je crée par quelqu’un que j’ai vu naître ? " […] " Cogito ergo sum ".Homais regarde les fœtus et prononce ces paroles : " Est-ce que je ne serais pas l’invention d’un petit paltoquet qui m’a inventé pour faire croire que je n’existe pas ? " C’est ainsi que Flaubert met un terme au réalisme dans Madame Bovary et proclame qu’il n’est pas réaliste non plus, que son livre est bien un livre sur rien.

D’abord, Flaubert critique son époque, " Il faut que j’entre dans despeaux qui me sont antipathiques " (Correspondance 06.04.1853 à Louise Colet). C’est par l’ironie et le grotesque qu’il attaque les mœurs de province, en particulier les bourgeois. De Charles, il critique la médiocrité présente au tout début du livre " un nouveau habillé en bourgeois " en contraste avec " des poignets rouges habitués à être nus " (p. 47), ainsi qu’il " les (les leçons) écouta detoutes ses oreilles " (p. 49), décrit un pléonasme voulu pour accentuer le ridicule. Ce début évoque aussi le fait que Charles est placé à l’écart simplement par le style de l’œuvre, les italiques, " un nouveau " et " c’était là le genre ". (p. 48 - 49). Son ridicule, sa mise à l’écart ainsi que sa médiocrité apparaissent à tout moment dans l’histoire, son idéal est la paysannerie, son style devie, la campagne (p. 162). Charles éprouve aussi beaucoup de difficultés à s’exprimer, même à prononcer son propre nom " d’une voix bredouillante, un nom inintelligible " et plus loin, " Charbovari " (p. 49). Cette insuffisance traduisant sa médiocrité s’étendra à toutes ses actions, sa profession; Charles étant médecin " appelait au secours " (p. 284) quand Emma s’évanouit. De même, il ne sait quefaire lors de la gangrène d’Hippolyte à part recommander la diète (p. 252) et doit s’en remettre à M. Canivet qui devra pratiquer l’amputation d’une jambe du pauvre garçon d’écurie. Enfin, à la fin de l’œuvre, Charles Bovary n’arrive pas à sauver sa femme s’étant empoisonnée à l’arsenic. Depuis le début du roman, il est en échec, son nom d’abord est associé à " bovin ", il est soumis à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bovary
  • Bovary
  • Bovary
  • Bovary
  • bovary
  • Bovary
  • Bovary
  • Bovary

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !