Brasure

554 mots 3 pages
Le brasage des métaux est un procédé d'assemblage permanent qui établit une continuité métallique entre les pièces réunies. Le mécanisme du brasage est la diffusion / migration atomique de part et d'autre des bords à assembler (substrat) obtenue par action calorique et/ou mécanique. Contrairement au soudage, il n'y a pas fusion des bords assemblés. Selon les cas il peut y avoir ou non utilisation d'un métal d'apport.

Le brasage est très largement utilisé comme technique d'assemblage dans les industries de pointe telles l'aérospatial, l'aéronautique, l'automobile ainsi que la conception des petites pièces creuses aux profils compliqués et en métal noble (micro-mécanique de précision, prothèses, capteurs, etc.).

Concernant les techniques de brasage mettant en œuvre la chaleur, on distingue :

le brasage tendre qui met en œuvre des températures inférieures à 450 °C ; le terme technique anglais correspondant est soldering ; le brasage dur (brazing), incluant le soudo-brasage (braze welding), qui met en œuvre des températures supérieures à 450 °C. Par exemple, les brasures eutectiques argent-cuivre peuvent avoir des températures de fusion comprises entre 600 °C et 900 °C, les brasures de cuivre les moins coûteuses ont une température de fusion comprise entre 700 °C et 1 180 °C.
Le brasage est l'assemblage de deux matériaux

Soit à l'aide d'un métal, apport ayant une température de fusion inférieure à celle des métaux à assembler et mouillant, par capillarité, les surfaces à assembler et mettant en œuvre un mécanisme de diffusion atomique,
Soit par contact des deux surfaces correctement ajustées suivi d'une chauffe du montage ainsi préparé pour permettre la migration des atomes de part et d'autre du plan de contact. Cette opération est appelée brasage diffusion.
Le brasage est l'opération, la brasure est le résultat. Le résultat est généralement un assemblage « hétérogène », cependant dans le cas du brasage diffusion de matériaux de même nuance, l'interface

en relation

  • assemblage-cms
    8263 mots | 34 pages
  • rapport de stage tmsec
    1633 mots | 7 pages
  • Fer à souder
    641 mots | 3 pages
  • Plomberie
    2893 mots | 12 pages
  • Modélisation des comportements visco-plastique
    982 mots | 4 pages
  • Rapport stage terminale bac tfca
    2964 mots | 12 pages
  • Faconnage du tube acier
    5996 mots | 24 pages
  • rapport de stage
    2957 mots | 12 pages
  • L'étain
    286 mots | 2 pages
  • Rapport convention komet
    358 mots | 2 pages