Cantor

468 mots 2 pages
Georg Cantor est né le 3 mars 1845 à St Petersbourg. Son père est commerçant prospère, sa mère est issue d'une famille de musiciens; tous les deux sont très cultivés, et donnent à leur fils une éducation sérieuse, religieuse, et bercée par les arts. En 1866, la famille s'installe en Allemagne
Il se révèle être un étudiant brillant, notamment dans les mâtières manuelles. Malgré les injonctions de son père, qui rêve d'en faire un ingénieur, il part en 1862 à Berlin étudier les mathématiques, où ses maîtres sont Weierstrass et Kronecker. Il soutient son doctorat en 1867 (sur la théorie des nombres). En 1874, il se marie (il aura 6 enfants).

Les premières recherches de Cantor sont consacrées aux séries de Fourier . Afin de résoudre complètement ce difficile problème, il est amené à introduire et à étudier des ensembles dits exceptionnels. Cela le conduit à définir en 1872 très précisément ce qu'est un nombre réel, comme limite d'une suite de nombres rationnels; parallèlement, son ami Dedekind donne la même année une autre définition de la droite des réels, Cantor et Dedekind constatent à cette occasion qu'il y a beaucoup plus de réels que de rationnels, mais il n'y a pas jusque-là de définition mathématique à ce "beaucoup plus".
En 1874, dans le prestigieux Journal de Crelle, Cantor donne une définition du nombre d'éléments d'un ensemble infini qui prolonge naturellement celle du cardinal d'un ensemble infini, qui prolonge celle du cardinal d'un ensemble fini. Il en découle, jusqu'en 1897, une succession de découvertes étranges : il y autant d'entiers pairs que d'entiers tout court, autant de points sur un segment que dans un carré, beaucoup plus de nombres transcendants que de nombres rationnels. Cette hiérarchie dans les ensembles infinis conduit progressivement Cantor à définir des nouveaux nombres, les ordinaux transfinis, et à définir une arithmétique sur ces nombres.
Arithmétique : Science des nombres

Les découvertes de Cantor soulèvent la

en relation

  • Georg cantor
    995 mots | 4 pages
  • Georg cantor - théorie des ensembles
    735 mots | 3 pages
  • Os lusíadas - canto i
    373 mots | 2 pages
  • Georg cantor - théorie des ensembles
    2020 mots | 9 pages
  • L'idée de guerre juste de monica canto-sperber
    1092 mots | 5 pages
  • Infini
    1839 mots | 8 pages
  • JS BACH
    2847 mots | 12 pages
  • Fiche de lecture Nemesis de Philip Roth
    1095 mots | 5 pages
  • Celine bardamu double
    1975 mots | 8 pages
  • Infini
    788 mots | 4 pages