Carolingiens

Pages: 8 (1951 mots) Publié le: 19 décembre 2012
Dissertation : La conception du pouvoir sous les Carolingiens

Depuis la chute de l’Empire romain d’Occident en 476 après Jésus Christ, les dynasties se sont succédé laissant apparaître les premières ébauches et théories sur l’organisation d’un Etat et de ses institutions. La conception du pouvoir est ce qui permet de différencier ces dynasties car cela implique des règles et une façon degouverner bien spécifiques.
La période Carolingienne qui a duré de 751 à 987, a succédé à la période mérovingienne. En effet, au début du VIIIème siècle cette dernière s’achève suite à une situation de crise économique , où les guerres fratricides, après avoir fait rage, ont fait apparaitre des souverains à l’autorité affaiblie que l’on a appelé les Rois Fainéants. Un déclin de la monarchie s’estconfirmé au grand contentement des Maires du Palais (les plus hauts dignitaires des royaumes francs après le Roi) qui s’imposent progressivement. C’est en 751 que Pépin le Bref, fondateur de la dynastie carolingienne, évinçât le dernier Roi Mérovingien Childéric III. L’idée principale qui ressort de la période Carolingienne, c’est l’idée d’une restauration de l’Empire romain qui arrive avecl’avènement de Charlemagne. Cette période commence par une Renaissance qui a échoué. Les Carolingiens sont issus d’une famille puissante de francs ripuaires qui a pendant longtemps servie la royauté mérovingienne et dont Charles Martel (père de Pépin le Bref) a été Maire du Palais. Leur gouvernement se veut beaucoup plus fort que celui des mérovingiens. Pour atteindre cet objectif, ils vont entretenirune étroite collaboration avec l’Eglise, c’est la mise en place de la théocratie. En ce sens l'idée de théocratie implique que « l'agir humain, dans toute son ampleur, reçoit sa norme du divin[2] ».
Quelle est donc alors la conception du pouvoir sous les Carolingiens ? Il y a en fait deux éléments importants du pouvoir qui différencie les Carolingiens des mérovingiens : L’interpénétration entrel’Eglise et l’Etat due à une théocratie associée au charisme (I) avec l’introduction du sacre royal (A) et d’une nouvelle doctrine du pouvoir royal (B). Puis, le recours à la tradition romaine (II) avec la réintroduction d’institutions et d’éléments propres à l’Empire romain (A’) mais qui fut un échec car les influences germaniques sont restées trop importantes (B’).

I) Charisme et théocratieroyale
Le charisme, au sens ancien du terme, signifie pour le roi qualifié de charismatique qu’il a été doté par la grâce divine d’un don particulier. Aux yeux de ses sujets, le Roi Carolingien a reçu une mission divine. C’est pourquoi il va avoir recours au sacre royal (A) et va utiliser toutes les ressources de l’Eglise pour améliorer son pouvoir. Ce pouvoir sera présenté comme une institutiontemporelle au service de Dieu, qui représente la théocratie (B).
A) Le sacre royal
Le sacre royal apparaît comme une grande nouveauté qui perdurera dans le temps. En effet, après Pépin le Bref, tous les Rois jusqu’à la Révolution se feront sacrer. C’est le sacre qui institutionnalise le Charisme. Pépin le Bref, fondateur de l’Ere Carolingienne se fera sacrer deux fois. La première fois ayant pourobjectif de légitimer son autorité après l’usurpation du pouvoir à laquelle il avait procédé. Ce premier sacre donne caution à cette nouvelle dynastie Carolingienne, les mérovingiens n’existent plus. La deuxième fois a été plus importante. Pépin le Bref va prendre la précaution par la même occasion de faire sacrer ses deux fils. Ainsi il leur donne une légitimité, et les fonctions royalesdeviennent officiellement héréditaires (différence avec les mérovingiens qui eux avaient recours à une « hérédité de fait », c'est-à-dire qu’il pouvait choisir leur Roi pour sa supériorité intellectuelle ou bien souvent parce qu’il était le plus fort et avait accompli certains exploits). Le sacre est une institution religieuse empruntée à l’Ancien testament. Chez les Visigoths, on pratiquait le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les carolingiens
  • Les carolingiens
  • Les Carolingiens
  • Carolingiens
  • Les carolingiens
  • Les carolingiens
  • Les Carolingiens
  • Les carolingiens

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !