Cas philadelphia communication commerciale

Pages: 9 (2156 mots) Publié le: 13 novembre 2012
I) Marché du fromage en France
Philadelphia :
* Mars 2011 Philadelphia arrive enfin en France sur un marché des fromages à tartiner en bonne santé, mais très concurrentiel. Philadelphia, qui est arrivée sur le marché avec trois références (Nature, Ail et fines herbes et Concombre), enregistre déjà 5% de part de marché en valeur fin janvier, 11% de taux de pénétration au sein des foyersfrançais depuis son lancement et un taux de notoriété de 50% à fin novembre 2011.
Le fromage en France :

*  Le marché du fromage a dépassé les 5 Mds€ à 5,82 Mds€. Soit une progression de 1,6 % en 2010.

Et à côté des traditionnels fromages de plateau qui représentent 52 % du marché en volume, et celle des fromages snacking (11,5 % des volumes du marché) en hausse de 4,6 %. Le segment destranches de fromages progresse de 12 % en volume, les plats chauds de 11 %, les fromages pour apéritifs de 6,9 %, ceux pour la salade de +6,5 %, pour l’année 2011.

Les français consomment près de 24 kilos par an et par habitant et sont de fait les plus gros consommateurs de fromage au monde, juste après les grecs. L’emmental (utilisé principalement comme ingrédient de cuisine), et le camembert sontles deux fromages les plus consommés en France.

Il s’agit même du produit laitier le plus consommé, devant les yaourts. Seuls 4% des français déclarent ne pas manger de fromage, et près d’un français sur deux en consomme même quotidiennement (47%). La France compte plus de 1 000 fromages différents.

Les fromages tranchés en libre service, plus pratiques à grignoter que les traditionnelscamemberts, sont en pleine croissance : +12% en 2011. Le fromage essaie de se placer à tous les moments de la journée, à l’apéritif qui affiche une progression de 6,9%, et cela marche, aujourd’hui la moitié des consommations de fromages se fait en-dehors des repas. Les fromages ont également conquis nos salades, et se sont alliés aux noix, croûtons et autres additifs destinés aux salades composéspour proposer de nouvelles offres originales.
La part du budget consacré au fromage représente un peu moins de 7% du budget alimentaire global des ménages français, mais atteint 42% du budget alloué aux produits laitiers.

Niveau distribution ;
Les français achètent essentiellement leur fromage dans les supermarchés et hypermarché, dont les ventes représentent plus des trois quarts des ventestotales de fromage. Les petits marchés, crémeries ou encore boutiques de producteurs fromagers représentent seulement 4% des ventes.
Alors que le fromage en libre -service croît perpétuellement, ce sont vers les artisans crémiers et les marchés que les français se tournent à nouveau, privilégiant l’authenticité des fromages proposés. Pourtant, 44% des ventes des fromages AOC se font au rayoncoupe.
Parmi les 1000 variétés existantes sur le marché du fromage, le top 6 des plus achetés est :
* L’emmental
* Le camembert
* Les chèvres
* Les fromages fondus
* Le coulommiers
* Le comté
 Ce sont les hypermarchés qui progressent (en 2010) de 4,9 % et 5,6 % en volume et en valeur sur l’année. Le format star de la grande distribution a réussi sa contre-offensive contrele hard-discount qui se retrouve anesthésié en termes de volume (-0,1 %) et perd même 2,9 % en valeur.
Marché des fromages à cuisiner :
Le fromage se veut de plus en plus pratique et adapté à toutes sortes d’usages. Ainsi, les fromages à tartiner Boursin et Philadelphia par exemple se sont reconvertis dans les aides culinaires.
Le marché des fromages à tartiner et à cuisiner (environ 270millions d'euros) c’est un marché à forte croissance, soit +7%.
La famille des fromages pour la cuisine représente 34 % des volumes, en progression de 4,5 %. (2010)

Marché des fromages à tartiner :

La très bonne santé du segment des fromages à tartiner, dont les volumes vendus ont bondi de près de 6% en un an, est un autre argument en faveur de ce lancement. le créneau des fromages à tartiner...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Action et communication commerciale cas confiteor
  • Le cas philadelphia
  • Cas philadelphia
  • Cas philadelphia
  • Cas philadelphia
  • Communication commerciale
  • Communication commerciale
  • Communication commerciale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !