Centre d'accueil pour mineurs enceintes

4375 mots 18 pages
Un centre d’accueil pour mineures enceintes

Du troisième mois de leur grossesse jusqu’aux 2 ans de leur bébé, la Maison de la mère et de l’enfant Colette Coulon à Saint-Ouen (93) prend en charge des adolescentes qui n’ont plus de liens fiables avec leurs familles d’origine. Une équipe pluridisciplinaire les accompagne au quotidien et les aide à construire un projet et à le réaliser, qu’il s’agisse d’assumer leur rôle parental ou d’accoucher sous X
Novembre 2003. Une rue calme de Saint-Ouen où la Maison de la mère et de l’enfant de Seine-Saint-Denis 1 a ouvert ses portes en septembre. À terme, 17 professionnels prendront en charge 15 adolescentes. Pour le moment cette équipe fraîchement constituée accueille 7 adolescentes enceintes ou avec un bébé. La structure occupe les deux premiers étages d’une copropriété privée. À l’intérieur, 1 000 m2 de locaux où domine une apaisante couleur saumon. « Chaque année, sur 23 000 naissances en Seine-Saint-Denis 90 sont le fait de mineures enceintes, dont 25 à 30 relèvent de la protection de l’enfance et sont prises en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE) », explique Claude Roméo, directeur de l’enfance et de la famille au conseil général de Seine-Saint-Denis. « Jeunes filles victimes de maltraitance avant, pendant ou après la grossesse qui, faute de structures adéquates, étaient orientées dans un centre d’accueil en Loire-Atlantique ce qui ne facilitait pas le maintien des liens ». Le conseil général a donc créé la Maison de la mère et de l’enfant à Saint-Ouen, une structure qui prend en charge la jeune fille sur une longue période, du troisième mois de sa grossesse aux deux ans de l’enfant. Le temps pour elle de se poser, de parler, d’établir un projet et de le mettre en route. Pendant la grossesse, l’équipe assure un accompagnement spécifique pour ces jeunes filles qui ont eu l’expérience de la maltraitance. Qu’elles décident de garder l’enfant ou d’accoucher sous X, une psychologue les accompagne dans leur choix.

en relation

  • Protection de l'enfance et prévention de la délinquance
    7547 mots | 31 pages
  • politique de la famille
    6048 mots | 25 pages
  • La protection de l'enfance
    2878 mots | 12 pages
  • Institutions et réseaux
    820 mots | 4 pages
  • Dossier sur le travail en partenariat et en réseau
    6231 mots | 25 pages
  • Aide
    1572 mots | 7 pages
  • Les placements de l’enfant
    422 mots | 2 pages
  • Les grossesses précoses
    3670 mots | 15 pages
  • les contextes relatifs au lieu de l'intervention
    3342 mots | 14 pages
  • Présentation pmi
    1231 mots | 5 pages