Charet, une vie d'enfer

Pages: 7 (1748 mots) Publié le: 6 septembre 2012
Jean Charest, de son vrai nom John James Charest, est né le 24 juin 1958. C'est un avocat et un homme politique québécois. Il a été vice-premier ministre du Canada du 25 juin 1993 au 3 novembre 1993 puis chef du Parti progressiste-conservateur fédéral de 1993 à 1998. Il s'est notamment fait connaître au Québec comme vice-président du comité du « non » lors du référendum québécois de 1995. Ildirige le Parti libéral du Québec depuis 1998 et a occupé la fonction de premier ministre du Québec de l'arrivée au pouvoir de son parti à l'élection de 2003 à sa défaite lors de l'élection de 2012, le 4 septembre 2012. Son parti devient alors l'opposition officielle et il n'est pas réélu dans la circonscription de Sherbrooke. Le lendemain, il annonce qu'il démissionne de son poste de chef du partilibéral et qu'il quitte la vie politique.
Sommaire [masquer]
1 Carrière d'avocat et politique fédérale
2 Campagne référendaire de 1995
3 Chef du Parti libéral du Québec
4 Premier ministre du Québec
4.1 Premier mandat
4.2 Second mandat
4.3 Troisième mandat
5 Distinctions honorifiques
6 Clins d’œil et faits divers
7 Notes et références
8 Voir aussi
8.1 Articles connexes
8.2 Liensexternes
Carrière d'avocat et politique fédérale

Né dans la ville centrale de l'Estrie, Sherbrooke (Québec), Jean Charest est le fils de Claude Red Charest et Rita Léonard (une Québécoise-irlandaise). Il obtint son diplôme en droit de l'Université de Sherbrooke et fut admis au Barreau du Québec en 1981. Ayant épousé Michèle Dionne, il est le père de trois enfants. Il exerce son métier d'avocatjusqu'à ce qu'il soit élu député progressiste-conservateur à la Chambre des communes du Canada dans la circonscription de Sherbrooke à l'élection fédérale canadienne de 1984. De 1984 à 1986, Charest occupe le poste de vice-président de la Chambre des communes. En 1986, à l'âge de 28 ans, il est nommé ministre d'État à la Jeunesse au sein du cabinet du premier ministre Brian Mulroney. Il est le plusjeune membre du conseil des ministres dans l'histoire du Canada. Il est nommé ministre d'État à la Condition physique et au Sport amateur en 1988, mais il doit démissionner en 1990 quand le juge Macerola le dénonce pour avoir tenté de faire pression sur lui au sujet du dossier de l'entraîneur Marc Saint-Hilaire1,2. Il sera plus tard réintégré au cabinet, puis nommé ministre de l'Environnement en1991. Avec Lucien Bouchard, il avait participé aux négociations préliminaires qui ont abouti à l'accord de Kyoto.
Il est l'un des participants à la construction de l'accord du lac Meech dès 1988 dont le résultat a exclu le Québec.
Après la démission de Brian Mulroney des postes de chef du Parti progressiste-conservateur et premier ministre du Canada, Charest est candidat à la direction du parti en1993. Il impressionne bon nombre d'observateurs et arrive bon deuxième derrière la ministre de la Défense, Kim Campbell, qui jouit d'une grande avance. Charest est nommé vice-premier ministre et ministre de l'Industrie, des sciences et technologies dans le cabinet éphémère de Campbell.
Lors de l'élection de 1993, les progressistes-conservateurs sont balayés du pouvoir. Seulement deux des 295candidats du parti sont élus : Charest et Elsie Wayne. En tant qu'unique membre restant de ce qui devait être le dernier cabinet progressiste-conservateur, Charest est nommé chef intérimaire du parti, et est confirmé au poste en avril 1995.
Avant d'être confirmé dans ses fonctions de chef du parti, Charest lance un effort pour rebâtir le parti. Lors de l'élection de 1997, les conservateurs récoltent19 % des suffrages, remportant 20 des 301 sièges, principalement dans les provinces maritimes. Le parti revient de loin, mais Charest est déçu par les résultats. Il avait en outre proposé de réduire les impôts, de faire une alternative à Jean Chrétien, de réviser la loi sur les armes à feu et de créer une charte des droits des victimes. Il s'était lié avec ceux qui dénonçaient la possibilité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Un braquemard d'enfer
  • Nounou d'enfer
  • Le chevalier de la charette
  • Le chevalier de la charette
  • Chevealier de la charette
  • L'issue d'enfer dans huis clos
  • Lancelot ou le chevalier a la charette
  • Lancelot ou le chevalier de la charette analyse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !