Chomage tunis

Pages: 31 (7742 mots) Publié le: 1 avril 2012
Le chômage des diplômés du supérieur Constat, origines, perspectives
Par Habib TOUHAMI
Avant-propos
Le marché de l’emploi en Tunisie s’est caractérisé dès l’indépendance par une double incompatibilité entre demande et offre. La première incompatibilité tient au quantitatif, c'est-à-dire à l’insuffisance de l’offre globale par rapport à la demande globale. Au cours des trois premières décenniesde développement, cette insuffisance a été partiellement compensée par un fort courant migratoire vers l’extérieur. Depuis quinze ans au moins, l’émigration ne joue que partiellement le rôle de soupape qui lui a été dévolu auparavant. Le résultat est qu’en dépit d’un taux de croissance relativement soutenu, le déficit demande-offre d’emploi ne s’est guère estompé. En effet, l’offre additionnelleannuelle moyenne d’emploi serait actuellement inférieure à la demande additionnelle moyenne, de quinze à quelque trente mille unités selon les estimations. La seconde incompatibilité, qualitative cette fois, est exprimée par un décalage structurel croissant entre les besoins de l’économie par niveaux de formation et types de métiers d’une part, les diplômés des universités et des centres deformation d’autre part. Du coup, l’économie tunisienne doit se coltiner avec un taux de chômage à deux chiffres tout en souffrant d’un déficit endémique dans certains métiers et qualifications. Car, entre-temps, l’appareil éducatif a continué à produire des qualifications ou plus exactement des non-qualifications peu en rapport avec les besoins réels du pays.
Demandes d’emplois par décennie dedéveloppement
Première décennie 1962/1972
Demande additionnelle avant émigration Emigration (18-59 ans) Demande additionnelle nette d’émigration Créations d’emploi 357.000 140.000 217.000 132.000 Source : Plans

Deuxième décennie 1972/1981
409.000 97.000 372.000 400.140

Troisième décennie 1982/1991
664.000 50.000 614.000

Ce déphasage n'est certainement pas le produit du hasard. Comment peut-ill'être dans la mesure où nuls travaux de prévision n’ont été réalisés pour connaître les besoins de l’économie tunisienne par niveaux et types de qualification. Sans tomber dans une logique propre aux économies planifiées à la soviétique, des méthodes indicatives de projection existent à cet effet, mais on ne jugea pas utile de les utiliser. De surcroît, les entreprises tunisiennes n’ont pas étésuffisamment associées à la décision en matière de formation. Aussi le contenu de celle-ci reste trop dicté par d’autres considérations que la satisfaction des besoins de l’économie en main-d’œuvre qualifiée. De plus, la structure de gestion de la formation professionnelle s’est « rigidifiée » au fur et à mesure de la mainmise de l’Administration sur elle. Quant à la formation universitaire, forceest de reconnaître qu'elle continue à se complaire dans un nombrilisme aveugle vis-à-vis de la vie économique en général, du caractère structurel du chômage en particulier. Bref, le constat est alarmant. Pour un pays mieux doté naturellement en force de travail qu’en capital, le niveau du gaspillage du capital humain atteint est devenu difficilement acceptable. Des flots de diplômés de plus enplus nombreux sortent chaque année des diverses institutions d’éducation et de formation sans métier véritable, sans formation réelle et sans beaucoup d’espoir de trouver un emploi. A cela s’ajoute ce que drainent l’évolution de la natalité en baisse des besoins de l’éducation nationale en instituteurs et professeurs du secondaire, jadis destination privilégiée d’une grande partie des maîtrisardsdans les sciences sociales et humaines, les limites d’un secteur tertiaire devenu quelque peu hypertrophié et les conséquences inéluctables de l’épuisement de la croissance due aux substitutions à l’importation. Il ne faut pas sous-estimer non plus les conséquences additives de « l’encadrement » des salaires réels en général, ceux des fonctionnaires

1

notamment, ce qui est de nature à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tunis
  • Tunis
  • tunis
  • Tunis
  • Visite de tunis
  • Assurance en tunise
  • Cinéma tunis
  • Chomage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !