Chomage

5208 mots 21 pages
1 L’objet et les enjeux de la théorie économique
La théorie économique a pour objectif de comprendre les mécanismes de fonctionnement d’une économie de marché et d’en tirer les leçons quant à l’opportunité de l’intervention étatique correspondante, ce qui présuppose l’étude de la viabilité d’une économie décentralisée (économie de marché), en l’examinant en détail (salariat, distribution du revenu, existence et cause des inégalités, de la pauvreté, de l’exploitation, quelles sont les actions optimales des individus...).
L’économie étant une réflexion sur l’organisation économique idéale de la société, l’enjeu politique est donc prépondérant. Le formalisme en économie est cependant indispensable afin de fournir les fondements d’une discussion politique sérieuse. L’opérationnalité théorique est préférable à “l’essentialisme” (s'intéresser à la dimension historique et aux institutions = MENGER, HAYEK...) ou le réalisme afin d’arriver à de bons résultats, puisque la théorie n’est qu’un support à la décision politique et ne nécessite donc pas de représenter parfaitement la réalité (ce qui est ingérable). Il faut opposer et distinguer la plasticité idéologique des théories (théorie) et le caractère idéologiquement engagé des théoriciens (métathéorie, c.a.d l’utilisation faite de la théorie). Ainsi, la théorie néo-classique ne peut être confondue avec l’idéologie libérale, même si la majorité des économistes néo-classiques sont pour le libéralisme. De même, la théorie walrassienne peut aussi être utilisée pour construire des modèles démontrant la supériorité de l’intervention étatique ou mettant en avant des thèses marxistes.
2 Unicité ou pluralité de la théorie économique
Plutôt que de concevoir l’histoire des sciences économiques comme suivant un développement linéaire, il peut être admis qu’il existe plusieurs théories ou courants (nous avons cependant vu qu’il était difficile de déterminer les caractères propres à caractériser un courant).
Trois traditions

en relation

  • Le chomage
    1031 mots | 5 pages
  • Le chômage
    2207 mots | 9 pages
  • Le chômage
    764 mots | 4 pages
  • Le chômage
    1702 mots | 7 pages
  • Le chomage
    1141 mots | 5 pages
  • Chomage
    636 mots | 3 pages
  • Le chômage
    1816 mots | 8 pages
  • le chômage
    2006 mots | 9 pages
  • Le chômage
    3657 mots | 15 pages
  • Le chomage
    1845 mots | 8 pages