Citoyens à sparte - syssities

Pages: 7 (1608 mots) Publié le: 5 mai 2010
Les citoyens à Sparte : les syssitia
Les syssities constituent un facteur déterminant de la Cité Spartiate et de la citoyenneté. On doit la réforme des syssitia à Lycurgue que l’on présente généralement comme un législateur semi-mythique dont on ne sait rien de certain. On présume qu’il a (peut-être) vécu entre 800 et 600 avant notre ère. La Constitution de Sparte serait son œuvre principale.Plutarque, dans ses Vies parallèles (Bioi parallèloi), qu’il a écrites pour la plupart entre 100 et 120 ap. J.-C., consacre une Vie à Lycurgue (qu’il met en parallèle avec le roi romain Numa Pompilius). Cet auteur grec de biographies, de textes historiques et de philosophie morale est né vers 46 à Chéronée, en Béotie, et mort vers 120 ap. J.-C.
Si on accepte l’existence de Lycurgue entre leIXe et le VIIe siècle avant notre ère, Sparte était alors en pleine genèse, suite aux deux grandes vagues de destruction par des envahisseurs au début puis à la fin du XIIe siècle selon les historiens. Il s’agit donc, à partir du IXe siècle, d’une nouvelle population. D’autre part, Plutarque écrit ce texte (_Vie de Lycurgue_, X et XII) a posteriori ; plus de 600 ans après la réforme de Lycurgue.Il a donc un regard objectif sur les évènements.
Les Vies parallèles de Plutarque sont en principe des récits biographiques mais cet extrait se rapporte plutôt à un texte institutionnel dans lequel il relate le but et les modalités des syssities formulés par Lycurgue.
Ce dernier a pour but d’éliminer toute forme de fortune et de prospérité. Pour arriver à ses fins, il institue des repas prisen commun : les Syssitia. Il impose aux citoyens de se réunir entre eux et leur interdit corrélativement de manger chez eux tels des princes choyés au possible. Il souhaite empêcher que la richesse ne soit « un objet d’envie » et que le riche partage le même repas que le pauvre. Dans un second temps, Plutarque décrit les modalités et le fonctionnement des syssities (qui existent pareillementailleurs mais sous des appelations différentes). Il expose ainsi l’obligation de fournir une quote-part (une « non-contribution » pouvant conduire à la perte de la citoyenneté), l’entrée à ces banquets par cooptation et l’ouverture de ces repas aux enfants.
Il s’agira ainsi de démontrer que l’intégration aux syssities est un élément essentiel de l’acquisition et de la préservation citoyenneté.D’abord nous verrons que les Syssitia sont un passage essentiel pour recevoir la citoyenneté Spartiate. Puis nous étudierons les modalités et obligations relatives aux syssities. Enfin nous établirons la volonté de vie collective et d’un corps social égalitaire.
Les syssities constituent un rite de passage impératif pour être citoyen de Sparte. Etymologiquement, les Syssitia désignent le partaged’une nourriture à base de céréales. Plutarque évoquera alors « des repas pris en commun » dans lesquels les citoyens « partagent le pain et ses accompagnements » (lignes 1-2). Les S_yssitia _sont le fruit de la réforme des institutions par Lycurgue. Ici, ce dernier institue des repas en commun. En Lacédémone et notamment à Sparte, où le système est le plus évolué, ces banquets sont également appelés« phiditia » (l. 16) ; soit parce que les commençaux entretenaient des liens amicaux (_phititia signifiant amitié), soit parce que ces repas « habituaient les gens à la simplicité et à l’économie. » (l. 16-17). Le rituel porte aussi le nom d’andreia_ en Crête ; littéralement qui appartient au mâle. La syssitie nomme aussi le lieu où l’on mange : le réfectoire. On trouve pareillement ces repascollectifs à Mégare ou Théognis.
Cependant, ces banquets sont quotidiens et obligatoires pour faire partie des homoioi, c’est-à-dire les Pairs ou étymologiquement les semblables. Ils sont comparables au mess des militaires où les officiers mangeaient ensemble. Les hommes y participant étaient tous issus d’un groupe social ou religieux. Les Syssitia sont réservées aux citoyens mais les enfants...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation
  • Le pouvoir à Sparte
  • exposé sur les institutions à Sparte
  • Rituel de la Cryptie à Sparte
  • Les hilotes à sparte
  • L'éducation des enfants à sparte
  • Les citoyens et non citoyens a athènes
  • Le citoyen à Rome et le citoyen à Athènes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !