Cjce 15 avril 2010

Pages: 8 (1890 mots) Publié le: 1 novembre 2012
Commentaire d’arrêt séance 3, la conclusion du contrat de consommation.

CJUE, 15 avril 2010.

« Le droit de rétractation est indéniablement extraordinaire ; il permet à l’une des parties de provoquer la disparition de la convention sans devoir justifier d’aucun motif », selon les observations de Monsieur Stephane DETRAZ, docteur en droit et auteur de l’article juridique « plaidoyer pour uneanalyse fonctionnelle du droit de rétractation en droit de la consommation.

L’arrêt à commenter apparait d’une importance capital puisqu’il est rendu par la Cour de justice des communautés européennes, dont le rôle est de vérifier ou d’interpréter la législation des états membres à la lumière du droit européen. Saisie d’une question préjudicielle par l’Allemagne, la Cour devait tenterd’éclairer la portée de l’article 6 de la directive n° 97/7/CE en matiere de droit de rétractation du consommateur s’agissant des contrats à distance.

Le litige oppose l’ association de consommateurs allemande à une société société de vente par correspondance allemande également.
En l’espèce, dans les conditions générales, il est prévu que le consommateur s’acquitte des frais d’expédition de lamarchandise et que «  cette somme reste acquise au fournisseur en cas de rétractation ».
La société de consommateur, le demandeur à l’instance, assigne la société de vente par correspondance en cessation de paiement visant à obtenir que cette dernière renonce à imputer au consommateur, en cas de rétractation, les frais d’expédition des marchandises.

Les juges de première instance accueillent la demandede l’association, la société interjette appel de la décision. L’Oberlandesgerichte, qui est l’équivalent de notre cour d’appel rejette l’appel. Un recours en révision est formé par ladite société devant la Cour fédéral d’Allemagne ou Bundesgerichtshof, qui tranchant le litige en dernier ressort admet le principe suivant « 
le droit allemand ne confère à l’acheteur aucun droit au remboursement desfrais d’expédition de la marchandise commandée. » Le problème tenant au fait que l’article 6 §1 et 2 source du litige en l’espèce, prévoit une solution opposée, en ce sens, les frais d’expédition des marchandises ne doivent pas demeurer à la charge du consommateur si celui-ci jouit de son droit de rétractation. Cependant, la Cour fédéral admet qu’il faille s’aligner sur les dispositions de laditedirective mais qu’elle n’est pas en mesure de l’interpréter avec exactitude.
Essayant en vain d’interpréter son droit national à la lumière de la directive n° 97/7/CE, la Cour fédérale décide de surseoir à statuer et de poser à la CJUE une question préjudicielle.

La CJUE devait répondre à la question suivante : «Les dispositions de l’article 6, paragraphes 1, [premier alinéa,] seconde phrase,et 2, de la directive [97/7] doivent-elles être interprétées en ce sens qu’elles font obstacle à une réglementation nationale conformément à laquelle les frais d’expédition des marchandises peuvent être facturés au consommateur même lorsqu’il a exercé son droit de rétractation?» Autrement dit, lors de l’achat à distance de produits, les frais d’expédition restent-ils à la charge du consommateurlorsque celui-ci exerce son droit de rétractation ? Si tel est le cas, cela ne fait-il pas obstacle à l’article 6 de la directive 97/7/CE ?

La CJCE dispose des observations de la Cour fédérale d’Allemagne, elle doit interpréter les dispositions de l’article 6 de la directive qui apparaissent comme contraires à la règlementation nationale allemande en matière de droit de rétractation d’unconsommateur et des frais y afférent.

Juridictions nationales et droit européen semblent s’accorder sur l’importance de la notion de droit de rétractation du consommateur en matière de vente à distance (I), l’objet de la question préjudicielle dont à été saisi la CJUE tient en l’interprétation de la notion de frais imputables au consommateur après l’exercice de son droit (II).

I. La...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse du 15 avril 1988
  • Arret 15 avril 1988
  • 15 Avril 1988
  • Arrêt du 16 avril 2010
  • Construction insee avril 2010
  • Éclipse du 15 janvier 2010
  • Assemblée plénière, 15 avril 1988
  • Assemblée plénière, 15 avril 1988

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !