Classique et Baroque et Vanité

758 mots 4 pages
Au XVII siècle, deux genres coexistent. Le classicisme et le baroque. Le premier est fait de rigueur, et en architecture par exemple est fait de lignes droites et de symétrie. Le second est fait de fantaisie, heritage de la culture antique, il mélange croyances greques et divinités romaines.
Ces deux genres s’expriment a travers l’achitecture (baroque ; saint Pierre de Rome, classique ; st supplice a Paris) au niveau des jardins (classique ; Jardin à Versailles, baroque ; Fontainbleau et les jardins a l’anglaise) mais aussi bien sûr à travers la littérature (baroque ; illusion comique de Corneille, classique ; Horace de Corneille également) et à travers l’art (exemple avec les œuvres de Rubens pour Marie de Médicis)
La Vanité
Au début de l'ère baroque —les Français préfèrent évoquer l'âge classique ou la période de la monarchie absolue— la Hollande et plus généralement les Provinces-Unies semblent avoir "volé" à l'Italie l'hégémonie dans l'art pictural.
L'école hollandaise repose sur plusieurs bases. D'une part deux siècles de peinture flamande ont apporté de nombreuses innovations (notamment maîtrise de la perspective, peinture à l'huile sur la toile, souci du détail ); d'autre part le dynamisme du marché de l'art qu'offre un ensemble de cités marchandes où la bourgeoisie prospère dans une abondance matérielle sans précédent ; enfin un climat religieux marqué par le triomphe du calvinisme.
Dans ces conditions, les peintres hollandais se spécialisent dans les portraits, les marines, les scènes de la vie quotidienne, les paysages ruraux et urbains, et ce que les Français qualifieront de natures mortes, mais c'en est fini des commandes de vierge à l'enfant ou de tableaux de saints.
La Vanité constitue un sous-genre de la nature morte.
Si le terme "vanité" désigne en premier lieu les natures mortes qui ont prospéré à l'ère baroque, il s'applique de façon plus large à toute représentation de la dépouille humaine - crâne, squelette - ayant pour fonction de

en relation

  • Le baroque et le classicisme
    1278 mots | 6 pages
  • Le baroque dans les arts et la littérature
    1885 mots | 8 pages
  •  Paraphrase du psaume cxlv
    1197 mots | 5 pages
  • braque
    853 mots | 4 pages
  • Francais Commentaire Psaume
    834 mots | 4 pages
  • Dissertation sur le baroque
    1469 mots | 6 pages
  • Baroque
    676 mots | 3 pages
  • Le baroque
    2258 mots | 10 pages
  • L'art baroque
    425 mots | 2 pages
  • Mais si faut-il mourir...
    587 mots | 3 pages