Classiscisme

5808 mots 24 pages
Classicisme : courant littéraire et artistique datant du 19è siècle
On voit apparaître pour la première fois le terme de classicisme au dix neuvième siècle : il désigne alors les oeuvres qui prennent pour modèle l'art antique... On parle tant de classicisme en musique, que de classicisme en littérature ou dans les arts en général. Aujourd'hui, on utilise le terme de classicisme pour parler d'un mouvement littéraire et artistique de la deuxième moitié du dix septième siècle. En fait, le terme même de « classicisme » pose de réelles problématiques de définitions. Il est à ce titre certainement utile de revenir aux racines même du mot pour en appréhender l'utilisation, parfois à tort. Ainsi, la racine classicus renvoie en latin à la plus fortunée des classes de la société. Petit à petit, à force d'éloignements divers, le mot à pu désigner les écrivains de référence (« ceux qu'on étudie dans les classes »...). Dès lors, et par l'usage, le terme de classicisme a désigné tant les auteur de l'Antiquité, considérés comme dignes d'être enseignés et imités, mais aussi les auteurs français du dix septième siècle qui ont su développer un art de raison et de mesure, défendant avec ardeur le respect de l'héritage des Anciens, c'est à dire les auteurs de l'antiquité.

En fait, le mot « classicisme » est utilisé pour la toute première fois par Stendhal lorsqu'en 1817 il désigne des oeuvres qui ont pris pour modèle l'art antique, c'est à dire en opposition par rapport aux oeuvres romantiques. Ainsi, le courant du classicisme renvoie à une sorte de période de grâce de la littérature en France où l'esprit français se serait le mieux illustré historiquement. On peut sans hésiter figer cette période en la délimitant sur l'intervalle 1660 - 1680.

Notamment, c'est cette interprétation qui est retenue par les historiens de la littérature du dix neuvième siècle. Pour autant, on remarque que ce terme est parfaitement propre à la littérature française, au moins dans cette

en relation

  • Classiscisme
    4676 mots | 19 pages
  • Le classiscisme
    1456 mots | 6 pages
  • Le classiscisme
    560 mots | 3 pages
  • Baroque et Classiscisme
    698 mots | 3 pages
  • Histoires
    724 mots | 3 pages
  • Commentaire
    275 mots | 2 pages
  • Pierre corneille et résumé de l'illusion comique
    1075 mots | 5 pages
  • "Quand nous récitons les Fables, nous les interprétons selon le goût qui nous est propre, et qui, dans une grande mesure, est celui de notre temps." (Pierre Clarac)
    1558 mots | 7 pages
  • Du bellay
    2066 mots | 9 pages
  • France
    740 mots | 3 pages