Comentaire bel ami excipit

Pages: 7 (1539 mots) Publié le: 19 mai 2013
taire COMENTAIRE COMPOSE PORTANT SUR L’EXCIPIT DE BEL-AMI

Le thème de la réussite sociale a inspiré bien des écrivains comme Maupassant. …..Le commentaire porte sur l’excipit de Bel-Ami ; roman de Guy de Maupassant paru en 1885. Par sa spécificité, l’extrait cherche à répondre à un enjeu de critique de la société.…..L’intrigue se déroule à Paris au XIX siècle. L’extrait retrace le mariage de Georges Duroy et de Suzanne la fille de son ancienne maîtresse. …..Comment l’excipit met-il en évidence le sacre de Duroy, héros du roman, tout en critiquant la société de l’époque à traversle personnage de Bel-Ami et sa personnalité ? …..En un premier temps on étudiera en quoi ce mariage est synonyme de sacre pour Georges Duroy le personnage principal, par la suite, nous enchainerons par l’étude du personnage et de son comportement. Enfin, nous conclurons parl’analyse du rôle de l’excipit au sein du roman.

Dans cet excipit, le mariage est représenté comme un sacre. Il signifie l’apothéose du héros, et ceci est appuyé par les divers procédés stylistiques à travers l’extrait. La métaphore filée dès la ligne 5067 présente le personnage principal Georges Duroy comme « un roi qu’un peuple venait acclamer », ce qui nous permet de faire un rapprochementavec son nom de famille Du-ROY qui nous incite à penser a un jeu de mot. Nous voyons clairement que Georges Duroy, surnommé Bel-Ami est arrivé à ses fins. Ceci entraine d’ailleurs chez lui une certaine ivresse causé par son triomphe amplifié par le champ lexical de l’affolement ; il est « affolé de joie » (l.5067) et « balbutie des mots » (l. 5068). Cette réussite là est celle de l’arriviste, decelui qui est parti de rien et qui a réussi une ascension sociale fulgurante c’est bien de celle ci qu’il rêvait. Bel-Ami rêvait de la foule , présente lors de son mariage et mis en exergue par le champ lexical de la cohue et de la foule : «  interminable défilé des assistants » (l.5066) , « la foule coulait devant lui comme un fleuve » (l.5087),  « l’église pleine de monde » (l.5089) « la fouleamassée » (l.5994).
De plus sa joie est accentuée par le cadre dans lequel il se trouve. Son mariage se déroule a l’église de la Madeleine, grande église du 8ème arrondissement de Paris ; la capitale. Tous ces petits détails accentuent sa réussite et engendre chez lui une joie des plus grandes jusqu'à ressentir « des frissons froids que donnent les immenses bonheurs » (l.5992). Dans son défiléil n’entrevoit que foule et bâtiments d’exception , il voit toujours plus haut vers le Palais-Bourbon ,entrevoyant ainsi une suite logique a son ascension , les postes politiques lui tendent les bras il est parvenu là où il voulait arriver et ceci est mis en valeur par le cadre spatial de l’extrait.
Bel-Ami joue un rôle prépondérant dans l’intrigue , un rôle central , il est le cœur del’intrigue et son nom est repris plusieurs fois dans l’extrait . Il côtoie la haute société de Paris , qui plus est « venait l’acclamer » (l.5068). Toute la cérémonie est là pour lui , cet homme qui ne connaissait au début de sa vie parisienne que la pauvreté et les auberges négligées. Aujourd’hui il marche d’un pas calme ,la tête haute il est fier ; lui qui est mis en avant et porté en triomphe tel unhéros ; La « foule noire ,bruissante est venue là pour lui , pour lui Georges Du Roy. Le peuple de Paris le contemplait et l’enviait » (l5095) malgré tout il semble ne pas lui accorder énormément d’importance ; elle qui n’est là que pour l’acclamer alors qu’il se donne en spectacle soulignant ainsi l’air encore plus triomphal de la scène tel un roi qui parade devant ses sujets.  Il descend...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse excipit BEL-AMI
  • Maupassant, Bel Ami (excipit)
  • EXCIPIT BEL-AMI
  • Excipit de bel-ami
  • Bel ami
  • Excipit de bel-ami de maupassant
  • Commentaire excipit bel ami
  • Bel ami excipit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !