Comment Concevoir Les Rapports De La Morale Et De La Politique PhiloLog

9090 mots 37 pages
Introduction
Table des matières
Cours de Philosophie
Lecture suivie
Bibliographie
Index
Chercher

PhiloLog
Cours de philosophie
Flux pour
Articles
Commentaires
« Présentation du chapitre XVIII: la politique.
Machiavel. Morale et politique. »

Comment concevoir les rapports de la morale et de la politique?
14 mai 2008 par Simone MANON

Pb: Pourquoi a-t-on tendance à confondre les ordres? Pb: En quoi consiste leur hétérogénéité? Pb:
Comment concevoir leur articulation?

I) La confusion de la morale et de la politique.

La réflexion morale a pour objet le bien. Cette valeur concerne aussi bien ce qui rend un homme bon que ce qui rend la cité bonne. Voilà pourquoi on a tendance à confondre la politique et la morale. Cette confusion est par exemple celle de Platon ou d'Aristote. Les Anciens ne distinguent pas la morale et la politique. La République de Platon est aussi bien un traité de morale qu'un traité de politique. La cité est conçue par analogie avec l'âme. Elles sont toutes les deux tripartites, et la justice, qu'il s'agisse de la vertu morale ou de la vertu sociale consiste dans le bon ordre entre les trois parties. A l'âme concupiscible correspond dans la cité la classe des producteurs, à l'âme irascible les militaires et à l'âme rationnelle, les gardiens de la cité, ceux qui sont chargés de la gouverner. La cité est bonne lorsqu'elle est en ordre c'est-àdire lorsque chacun est à sa place selon la loi qui veut que le supérieur donne sa loi à l'inférieur, et que la force soutienne le droit moral. Celui qui en droit devrait gouverner est donc pour Platon, le sage, celui qui a l'intelligence du juste en lui et hors de lui. Ce sage est théorisé dans la figure du « philosophe roi », idéal que l'Académie se donnait pour mission de former afin d'arracher la cité aux désordres du monde de la caverne. Il y a donc pour Platon une science du bien, bien moral et bien public qui se nomme philosophie.
Socrate se présente ainsi, sous la plume de Platon, comme le seul qui

en relation

  • Droit et morale
    3450 mots | 14 pages
  • L'homme et l'histoire
    9042 mots | 37 pages
  • Menon de platon avec texte original et traduction
    107267 mots | 430 pages
  • Tout
    143109 mots | 573 pages
  • Klassik 2
    65031 mots | 261 pages