Comment se présente une horreur de la nature?

1276 mots 6 pages
La condition de la femme au XVIIIème siècle...… à travers « Les Liaisons Dangereuses ».

Introduction...

Pierre Choderlos de Laclos est un des écrivains du XVIIIe siècle qui s’est prononcé sur la question de l’éducation des femmes et sur la condition féminine. C’est dans les années 1780, qu’il écrit son œuvre Les Liaisons Dangereuses et le publie en 1782. A travers cet unique roman, Laclos dénonce les mœurs de la société de son époque. L’auteur présente trois personnages féminins : Cécile, une jeune fille, juste sortie du couvent pour être mariée, qui est jetée dans la vie mondaine sans aucun guide dans ses nouvelles expériences, Mme de Tourvel, une jeune femme avec une éducation monastique aussi, qui est très dévote, fidèle à son mari et qui souffre de l’impossibilité de résister à ses désirs et à ses passions, Mme de Merteuil, un des personnages principaux qui est le centre du roman autour duquel tournent les intrigues et qui les dirige selon sa volonté, elle n’a jamais été au couvent, son éducation est celle d’une autodidacte. Stephen Frears, qui a réadapté l'oeuvre dans un film, critique également cette éducation. Dans un premier temps, nous allons traiter de l'éducation de ces femmes et de leur place dans le roman et le film. Ensuite, c'est leur vie et leurs caractéristiques qui vont être soulignées et pour finir la dimension féministe dans les deux œuvres.

L'éducation des femmes

A. Education monastique

A travers les personnages de Cécile ou Mme de Tourvel, Laclos critique l’éducation monastique. On se rend compte que les connaissances acquises au couvent ne sont pas suffisantes pour la vie mondaine. Le personnage de Cécile illustre l’opinion de Laclos, selon lui, dans les couvents les filles n’apprennent rien d’utile et ignorent la vie mondaine, elles sont naïves, après être sorties du couvent, elles sont destinées à des mariages arrangés, elles doivent être vertueuses, fidèles et dévotes, tranquilles et obéissantes, elle l'avoue

en relation

  • Les joueurs de skat - otto dix
    511 mots | 3 pages
  • Le dormeur du val
    947 mots | 4 pages
  • Lecture analytique Les tragiques
    515 mots | 3 pages
  • Commentaire andromaque iii 8
    1004 mots | 5 pages
  • Commentaire le crapaud, corbière
    960 mots | 4 pages
  • Dm p248
    584 mots | 3 pages
  • Sujet type bac : les philosophes des lumieres
    1901 mots | 8 pages
  • Le commentaire de l'incipit de la condition humaine
    1554 mots | 7 pages
  • Une charogne, charles baudelaire
    665 mots | 3 pages
  • micromégas
    1182 mots | 5 pages