Commentaire comparé

Pages: 5 (1021 mots) Publié le: 15 février 2012
En quoi Cugoano et Condorcet qui défendent une cause commune peuvent-ils s’opposer au niveau de leurs argumentions ?

Réflexions sur la traite et l’esclavage des nègres, de Cugoano et Réflexions sur l’esclavage des nègres de Condorcet, ont été écrit respectivement en 1781 et 1784. Condorcet appartient au mouvement des Lumières, alors que Cugano est un ancien esclave qui a été affranchi. Ils’agit d’une période de pré Révolution, la dénonciation des privilèges, à l’aube du renversement de la monarchie en France. Ecrits à 3 ans d’intervalle, ils traitent du même thème, c'est-à-dire l’esclavage, dont l’abolition n’aura lieu que 70 ans plus tard, en 1848.
Dans les extraits étudiés sont des essais, celui de Condorcet se présente sous la forme d’une lettre à l’attention des esclaves. Toutdeux s’emploient à dénoncer l’esclavage, mais chacun d’une manière différente, selon leur vécu, en particulier pour Cugoano et le mouvement philosophique pour Condorcet.
Nous analyserons pour commencer leurs stratégies énonciatrices puis les stratégies argumentatives et pour finir leurs conceptions de la liberté.

Tout d’abord, on remarque une certaine symétrie de jugement autour d’unemême cause, l’esclavage. Condorcet, tout comme Cugoano défend les esclaves. Il les met sur le même pieds d’égalité que lui, « mes amis » à la ligne 1, « mes frères » ligne 4 et trois occurrences de « même » aux lignes 6 et 7. Alors que le second auteur, qui a vécu ces atrocités, met en avant les souffrances qu’ils endurent, à fin de susciter la pitié du lecteur. On peut identifier un champ lexicaldu dégoût, du mal : « infâme » ligne 3, « crime » ligne 6, « servitude », « oppression » ligne 25, ligne 28 «  la barbarie sauvage », à la ligne 38 «  avidité », « cruelle », « oppressive ». Mais cela ne s’arrête pas là, Condorcet fait aussi une critique de ces hommes qui en utilisent d’autres, qu’il nomme « tyran » à deux reprises, aux lignes 30 et 32, il évoque le déshonneur de leur cause, lacalomnie, il insulte indirectement lorsqu’il dit, à la ligne 10 «  Je ne vous fais pas l’injure de les comparer à vous ». D’autre part, Cugoano fait lui un éloge de ses libérateurs, met en avant leur bonté. On trouve un champ lexical du bien : « vertueux », « respectables » ligne 7, « efforts bienfaisants » ligne 8, « la bonté » ligne 15, ligne 24 « bienfaisants », ligne 26 « bien ». Et celui del’éloge : « approuvés et applaudis » ligne 14, « honorés » ligne 16 et à la ligne 27 « honneur ». Cugoano commence aussi son texte par une énumération de qualité « distingués par leurs science, leur habileté, leur humanité, leur générosité et leur candeur ».
Les deux auteurs utilisent aussi des temps verbaux différents. Condorcet dans son texte emploie le présent d’énonciation, aux lignes 8, 11, 14par exemple, avec les verbes « parle », « sais », « procure » … De cette façons il exprime sa réflexion, ses sentiments à l’égard de cette catégorie maltraitée et ceux la maltraitant. Il aussi du futur aux lignes 27, 18, 30, avec « connaîtrez », « sera », « emploierai » pour évoquer les incertitudes qu’il a pour le futur, à savoir si les conditions de vie, leur traitement va changer. A l’inverse,Cugoano utilise plutôt le passé composé, aux lignes 3, 11, 24, « ont écrit », « ont tâché », « ont écrit ». A travers ce temps, on perçoit la notion de son expérience. L’utilisation du passé nous renvoie à son passé d’esclave.
Pour finir on peut noter une opposition au niveau de l’implication du locuteur et du destinataire dans les deux textes. En effet, l’essai de Condorcet se présente sous laforme d’une lettre, que l’on détermine grâce à son entête « Mes amis, ». Le destinataire, qui n’est autre que la communauté réduite à l’esclavage par les colonisateurs, est impliqué tout au long du texte. Cependant, l’auteur dans le premier paragraphe et les deux derniers utilise à plusieurs reprises le pronom personnel sujet « je », il parle en son nom pour « s’excuser » du traitement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire comparé
  • Commentaire compare
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !