Commentaire composé : la machine infernale de jean cocteau .

Pages: 11 (2642 mots) Publié le: 13 avril 2011
La Machine Infernale de Jean Cocteau est une pièce de théâtre rédigée en 1932 et jouée en 1934, qui rentre dans la catégorie de la réécriture littéraire . L’auteur se base, en effet, sur l’histoire de la pièce tragique de Sophocle, Œdipe Roi, deuxième moitié du Vème siècle avant J-C. C’est durant la renaissance que la réécriture connait son apogée . La redécouverte des écrits des anciens ouvre denouvelles perspectives d’écriture aux littéraires des le XVIème siècle. Ainsi le succès de Jean de la Fontaine au XVIIème siècle est surtout du à son travail de réécriture des œuvres d’Esope, Phèdre, Tite-Live ou encore Hippocrate. Le genre de la réécriture s’est affirmé au fil du temps. Elle permet d’actualiser une histoire déjà bien connue pour lui donner un sens plus moderne en changeant leregistre de langue ou le ton de l’œuvre par exemple. Certaines réécritures sont un hommage rendu à l’auteur original de l’histoire. Alors que d’autres sont plus simplement des travaux d’imitations qui permettent à un écrivain de s’aguerrir dans son style d’écriture. En 1922 Cocteau réécrit Antigone de Sophocle. Trois ans plus tard Stravinsky demande à Cocteau d’adapté Œdipe Roi pour l’opéra. Cetravail est un prémisse de La Machine Infernale de 1934 tant par ses thèmes que par ses expressions. L’auteur a voulu mélanger les genres et s’émanciper des conventions. C’est une réécriture tragi-comique que nous allons étudier dans un passage du premier acte de la pièce de La machine Infernale.
Notre passage commence lorsque la reine Jocaste parle à Tirésias , ils se trouvent alors sur le chemin deronde en pleine nuit , le soleil ne va pas tarder à se lever . Jocaste est venue en compagnie de Tirésias pour interroger les deux soldats ayant vue l’apparition du fantôme supposé du roi défunt. Le fantôme est déjà entré plusieurs fois en communication avec les soldats et a tenté de leur faire passer un message, mais en vain.
On peut donc se poser la question suivante : Quels sont lesmécanismes de la réécriture de l’Œdipe Roi que l’auteur nous dévoile dans ce passage de La Machine Infernale ?
Pour se faire nous allons diviser notre commentaire en trois grandes parties. D’abord nous allons étudier les différents tons employés , qui sont ceux de l’humour et du pathétique. Ensuite nous allons voir quelles sont les références de certains personnages principaux de notre extrait : Jocasteet le fantôme. Et pour finir, nous allons parler des rouages du passage de cette œuvre avec l’imprégnations du mythes d’Œdipe dans l’extrait ainsi que de la façon dont l’action se déroule.



Tout d’abord, nous allons parler du ton de cette œuvre qui n’est pas un ton tragique employé dans les tragédies antiques. En effet, ici, l’auteur utilise un ton humoristique ou pathétique.Pour commencer , nous pouvons clairement identifier de l’humour dans le passage étudié car on y trouve des situations comiques. Ainsi la réplique de Tirésias « Hep! … Non, lui…Oui, toi… » utilise une onomatopée lorsque ce personnage important hèle un soldat. De plus, le quiproquo induit dans la désignation du soldat quand cet ordre est donné rajoute à l’aspect comique de cette tirade. Celle-ci estaussi marquée par des respirations et des interruptions qui complètent la confusion entre les personnages.
Nous avons également une touche humoristique dans ce passage avec les surnoms que se donnent certains comédiens entre eux. Jocaste et son homme de confiance Tirésias , utilisent des sobriquets qui évoquent un dialogue entre deux amants « ma colombe ». La colombe était dans l’antiquité lesymbole de l’amour. Elle était offerte en sacrifice aux déesses de l’amour, Astarté et Aphrodite. Or Jocaste et Tirésias ne sont pas censés avoir de relation amoureuse. Donc c’est encore ici une liberté de l’auteur dans la réécriture. Jocaste, elle, utilise « Zizi ». Ce dernier surnom tend vers le ridicule car c’est une abréviation du nom de Tirésias, qui n’est pas sans rappeler l’expression...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La machine infernale de jean cocteau
  • La machine infernal de jean cocteau
  • Commentaire la machine infernale de cocteau
  • La machine infernale, jean cocteau
  • La machine infernale de jean cocteau
  • La machine infernale de Jean Cocteau
  • Commentaire composé : cocteau : la machine infernale : oedipe et le sphinx
  • Commentaire de "la machine infernale" de cocteau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !