Commentaire composé d'holbach

Pages: 5 (1189 mots) Publié le: 24 novembre 2010
Le texte prend la forme d’un apologue, Il s'agit en effet d'une courte fiction destinée à illustrer une vérité morale. Cet extrait raconte les étapes du périple qu’entreprend un dervis qui nous est présenté comme un homme saint très religieux et respecté de tous. Mêlant 3 styles d’écriture, l’apologue nous permet de distinguer dans son ensemble 3 grandes parties. D’Holbach grand philosophe de sonépoque est aussi l’un des premiers athée on perçoit d’ailleurs dans ses écrits l’ironie dont il fait preuve face à la religion. C’est pourquoi nous allons nous efforcer de « lire entre les lignes » et de comprendre comment l’auteur se moque t-il implicitement de la religion ? Et par la suite comment dénonce-t-il la nature humaine dans cet extrait ?

La première partie dresse un tableau assezidéaliste du moine qui est « renommé pour sa sainteté » il est appelé successivement « dervis» « saint homme» puis « notre ermite»; L’histoire comme nous le précise l’auteur se passe « à quelque distance de Bagdad » ceci nous place alors dans un contexte historique particulier puisqu‘il est dit quelque lignes plus bas que les perses et les turques s‘affrontent dans une guerre.

Dès les premièreslignes une critique de la religion est faite on observe cela par : l’utilisation d’un lexique hyperbolique lorsque le dervis s’adresse à Dieu « tendresse ineffable», « monarque des cieux », « munificence»; une ironie perceptible « passait des jours tranquilles dans une solitude agréable », de plus la sainteté du dervis est une sinécure, c’est un moine oisif que les habitants nourrissent « les biensdont ta libéralité m’accable », « s’empressaient chaque jour à lui porter des provisions et des présents ».

L’ermite entreprend pour la septième fois le pèlerinage de la Mecque et ne craint nullement la guerre puisque il reçoit « des marques de vénérations des soldats des deux partis » , le fait qu’il le fasse pour la septième fois et sans l’ombre d’une peur malgré la guerre nous montre àquel point d’Holbach se moque de la religion et critique implicitement le fanatisme religieux dont font preuve certains de ses contemporains. Et c’est « sous la sauvegarde inviolable d’un habit respecté et plein de confiance en Dieu » que le dervis commence son voyage.

La deuxième partie relate le départ pour la Mecque, le récit du voyage, qui commence par une étape dans une oasis, presque unéden. C’est « accablé de lassitude » qu’il se voit obligé de chercher un asile contre « les rayons d’un soleil brûlant », et comme par miracle il se retrouve dans un lieux paradisiaque, paisible qui contraste avec la vision que l’on se faisait du lieu précédent, un lexique particulier est utilisé pour montrer à quel point ce lieux est délicieux on parle de « retraite enchantée », « ombrage frais », «ruisseau limpide », « lieu solitaire ».

A l’image d’Adam et Ève « l’homme de Dieu » est nourrit par les seules ressources naturelles que lui procure Dieu « il n’a qu’à étendre la main » pour se nourrir, « le ruisseau lui fournit le moyen de désaltérer » et « le gazon vert l’invite à prendre un doux repos ». C’est dans ce même esprit de bonheur que jusqu’à la ligne 31 le moine poursuit sonagréable voyage « occupée du bonheur de la race humaine, pour montrer à quel point cet endroit est agréable il y a une accumulation de descriptions de paysages tous plus magnifiques les uns que les autres « coteaux fleuris, prairies émaillées, arbres chargés de fruits ».

« Parvenu un peu plus loin, il trouve quelques montagnes assez rudes à franchir » La 3e partie est en décalage avec la 2e partiepuisqu’il apparaît pour la première fois une difficulté dans son parcours. L’expression « tout à coup » marque clairement ce changement de rythme remarqué quelques lignes auparavant. De même le lexique utilisé est invariablement hyperbolique mais devient plus cru il contraste avec le lexique de la 2e partie, en revanche la structure reste la même puisqu’il utilise toujours de longues...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé du bon sens d'holbach
  • Commentaire d'holbach
  • Commentaire le bon sens d'holbach
  • Commentaire composé
  • commentaire composé
  • Commentaire composé
  • commentaire composé
  • Commentaire composé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !