Commentaire : début du chapitre 3 de candide ou l’optimisme, voltaire.

893 mots 4 pages
Commentaire : début du chapitre 3 de Candide ou l’Optimisme, Voltaire.

Le genre littéraire de Candide ou l’Optimisme est le conte philosophique, son mouvement littéraire est celui du siècle des lumières, c’est une période de vulgarisation de la connaissance, entre autre avec l’Encyclopédie, à laquelle tous les grands penseurs de ce siècle ont contribué (Diderot, Montesquieu,..) Voltaire qui fait d’ailleurs parti de ce mouvement à écrit outre Candide ou l’optimisme, Zadig et l’ingénue. Il est né en en 1694 et mort en 1778. L’œuvre d’où est extrait le texte à était publier en 1759. Dans l’extrait à étudier l’auteur décrit une guerre à laquelle participe candide, une guerre entre les bulgares et les abares. Il y montre les ravages de la guerre auxquelles les deux armées participent tête baissé, puis il raconte que candide s’en enfuit après s’y être comporter en lâche. On peut se demander comment Voltaire emploie l’ironie pour se moquer de la guerre ? Pour cela nous verrons d’abords comment il valorise puis dévalorise la guerre. Nous évoquerons ensuite les autres cibles de Voltaire.

Voltaire emploie l’ironie pour dénoncer la guerre.
En effet, il commence par la valoriser. Pour cela il va comparer la guerre à un spectacle, avec une certaine intensité « rien n’était si beau, si leste, si brillant, si bien ordonnée que les deux armées » puis avec une ambiance musicale digne des plus grands spectacles « les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours ». Voltaire emploiera aussi la notion du salut public, pour faire de cette guerre sanglante une guerre qui n’est autre que salutaire ; « Ensuite la mousqueterie ôta du meilleures des mondes environ neuf à dix mille coquins qui en infectaient la surface » cela nous laisse penser que la guerre serait donc un remède, un bienfait et que ce massacre est moralement justifier. De plus les victimes sont présentées comme des parasites dont la disparition est une bonne chose. Puis, pour finir de valoriser la guerre,

en relation

  • candite
    1058 mots | 5 pages
  • Visite
    1143 mots | 5 pages
  • Candide Analyse du livre 1
    4380 mots | 18 pages
  • voltaire
    1734 mots | 7 pages
  • candide
    749 mots | 3 pages
  • Candide
    820 mots | 4 pages
  • Candide
    6212 mots | 25 pages
  • Zeqstfygjôuf
    10198 mots | 41 pages
  • condide
    1996 mots | 8 pages
  • gregegre
    1455 mots | 6 pages