commentaire de jean baudin

840 mots 4 pages
TD 6 : La souveraineté

Texte de Jean Bodin :

Ce texte parle de la souveraineté. Bodin va chercher à définir la souveraineté. Il va parler de celui qui en France est souverain et examiner son pouvoir, ce qui fait la marque du souverain au sens juridique.
Le roi est tellement souverain qui peut casser toutes les lois qui vont contre lui. Cependant, il ne peut pas toucher aux lois fondamentales du royaume.
La souveraineté vient de la loi divine. Pour lui la souveraineté est « la puissance absolue et perpétuelle d’une république ». Pourquoi Bodin parle de république ? Tout simplement car l’état n’a pas été théorisé, il emploie le terme de République à la place d’état.
Jean Bodin reprend la division des régimes politiques : monarchie, aristocratie, démocratie

Auteur : Jean Bodin (1529-1596) : C’est le grand théoricien français de la notion de souveraineté. Il est considéré comme celui qui selon un plan doctrinal a le plus contribué à établir la monarchie absolue en France. (Attention au mot « absolu » : ab solutus = sans lien)
Monarchie absolue : simple conception du pvr où il y a aucun supérieur au roi et le roi n’a d’ordre à recevoir de personne.

Titre : « Les six livres de la République », apparut en français en 1576. En 1586, il va publier une version complète des 6 livres de la République en latin.

Contexte : Guerres de religion (pendant toute la 2nde partie du 16 et début du 17e) qui opposent les catholiques et protestants.
Raisons :
-Les catholiques reconnaissent une hiérarchie ecclésiastique que les protestants ne reconnaissent pas.
-Les protestants ne reconnaissent pas un certain nombre de sacres que les catho font.
-Les prêtres catholiques ont une obligation de célibat
-…

Ce climat fait que l’autorité du roi est contestée. À l’époque le roi se place comme arbitre au sein de cette guerre, il cherche à apaiser les rapports. Il est donc contesté par les protestants mais aussi les ultra catholiques. Ils incitent à désobéir au roi.

en relation

  • De Gerando Anthropologie
    1378 mots | 6 pages
  • Histoire du droit et des institutions
    19638 mots | 79 pages
  • Greve de carmaux
    1349 mots | 6 pages
  • Histoire du droit l1 cours
    40497 mots | 162 pages
  • Mercantiliste
    13787 mots | 56 pages
  • sans pardon
    105329 mots | 422 pages
  • Histoire du droit
    31571 mots | 127 pages
  • Etudiante
    6213 mots | 25 pages
  • Cours d'histoire des idées politique l1
    17734 mots | 71 pages
  • La crise de la representation dans les democraties
    31705 mots | 127 pages