Commentaire de mélancholia, de victor hugo

Pages: 5 (1017 mots) Publié le: 30 mars 2013
Victor Hugo, auteur romantique légendaire du XIXème siècle, écrit en 1856 un recueil intitulé Les Contemplations. Dans cette œuvre tout se penche sur la misère et l’injustice sociale. Mélancholia est un poème en alexandrins qui est tiré de ce recueil. Il montre l’un des sujets qui intéressé le plus Victor Hugo, celui du travail des enfants. Nous étudierons d’abord la peinture réaliste utiliséepar l’auteur afin de montrer les conditions de vie des enfants puis l’indignation de celui-ci.
Tout d’abord, l’auteur veut nous faire prendre conscience de la durée des journées de travail que les enfants ont à faire. Avec les marqueurs de temps, Victor Hugo insiste dessus au vers 4 « quinze heures sous des meules », mais aussi avec les adverbes répétitifs et monotones vers 5 « éternellement dansla même prison le même mouvement », qui confirme la difficulté physique et psychologique.
L’antithèse au vers 5 « de l’aube au soir » montre bien le fait que les enfants ne sortent jamais de leur travail, donc ne voit jamais la lumière du jour, mais également au vers 11 avec la répétition de l’adverbe jamais, « Jamais on ne s’arrête et jamais on ne joue » insiste sur le fait que ces enfants n’ontpas de vie d’enfants de leur âge puisqu’ils sont toujours au travail et ils ne jouent pas alors que le fait de jouer est l’activité normale d’un enfant. Donc on peut dire qu’ils sont privés de leur enfance.
Ensuite l’auteur fait une description de la vie dans l’usine lorsqu’il emploie les mots « sombre » et « ombre » au vers 7 et 8. Puis quand il y a une personnification des machines avec desanimaux dangereux, féroces au vers 7 « sous les dents d’une machine ». Et il y a une insistance sur la peur des enfants, face à d’horribles machines, grâce à la métaphore filée au vers 8 « monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l’ombre ». Egalement, la gradation « prison », « bagne », « enfer » augmente le fait de la peur des enfants et du malaise du lecteur. ». On reconnait un endroit saleavec au vers 12 « la cendre est sur leur joue ». Enfin, nous remarquons au vers 11, un vers à double sens « tout est d’airain, tout est de fer » puisqu’il s’agit dans un premier temps des matériaux que l’on trouve dans une usine puis dans un second temps la difficulté du travail.
Enfin, l’auteur essaye de montrer la souffrance physique et morale que les enfants peuvent endurer. Grâce au champlexical de la maladie et de la fatigue « fièvre maigrit », « pâleur », « déjà bien las ». Avec le lieu peu propre où les enfants sont tout au long de la journée, on imagine bien qu’il y a toutes sortes de maladies qu’ils peuvent attrapés, ce qui accentue la souffrance physique. Malgré la saleté, l’auteur nous montre que les enfants ont la peau blanche au vers 12 avec l’exclamation « aussi qu’ellepâleur ! ». On remarque de la tristesse et de la solitude au vers 1 et 3 « dont pas un seul ne rie » et « qu’on voit cheminer seuls », ce qui fait un parallèle avec la vie d’un enfant qui d’habitude est toujours entrain de rire et jamais tout seul.
On voit bien que ces enfants vivent un cauchemar avec des conditions de travail désastreuses et des tâches dures à faire pour leur âge. L’auteur amplifiecette situation avec différentes allitération telles que « r, « s » et « t » tout au long du poème. Aussi, on remarque un poème avec une multitude d’anaphores, vers 2 et 3, 4 et 5, 14 et 15, 24 et 25, 30 et 31, ce qui permet à l’auteur d’accentuer sur les points qui lui paraissent les plus importants. Enfin, les rimes plates permettent au lecteur une meilleure compréhension du texte dès la premièrelecture, donc la une facilité de comprendre le message que veut faire passer Victor Hugo sur le travail des enfants dans les usines.
Malgré la description des conditions de travail des enfants, donc de vie puisqu’ils passent tout leur temps dans cette usine, Victor Hugo nous montre son indignation à ce sujet.
L’auteur, utilise différents procédés de ponctuation afin de changer le rythme là où...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire victor hugo mélancholia
  • Commentaire melancholia victor hugo
  • Commentaire de Mélancholia, Victor Hugo
  • Commentaire de "melancholia", victor hugo
  • Commentaire composé mélancholia victor hugo
  • Commentaire composé de "mélancholia" victor hugo
  • Commentaire, victor hugo les comptemplation melancholia
  • Plan de commentaire littéraire : melancholia de Victor Hugo

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !