Commentaire de texte Pascal Un roseau pensant

Pages: 6 (1391 mots) Publié le: 5 janvier 2014
Explication de texte : Pascal les Pensées, Un roseau pensant












Nous allons étudier un texte de Pascal intitulé Un roseau pensant issu des Pensées. Pascal est un philosophe du XVIIème siècle, Les Pensées et le résultat d'un travail inachevé dû à la mort prématurée de celui-ci. Après sa mort, de nombreuses feuilles de papier ont été trouvées lors du tri de ses effetspersonnels, sur lesquelles étaient notées des pensées isolées, feuilles regroupées en liasses dans un ordre provisoire. Cet ouvrage est retenu comme l'une des études les plus singulières de la condition humaine. Ici le thème principal de ce texte est la conscience de l'Homme. Pascal y développe sa thèse, à savoir : l'Homme est doté d'une conscience qui lui confère une supériorité. On peut ainsi sedemander si la conscience confère une supériorité à l'Homme ?


Pascal part d'une opposition entre deux être provenant de la nature : l'Homme et l'arbre. Il dit que l'Homme est grand car il sait qu'il est mortel, il est donc doté d'une conscience et est susceptible de se connaître. Au contraire, un arbre ne se connaît pas misérable (Dans ce texte de Pascal « misérable » signifie mortel). Il effectueainsi une comparaison entre l'Homme et un arbre en montrant que l'arbre n'a pas les mêmes capacités qu'un Homme. Et que ce dernier a pu dépasser sa condition naturelle de par sa pensée.
Puis il montre qu'on est sans valeur, pauvre quand on se connaît (seulement) misérable. Ceci signifie que l'on a pas totalement conscience de notre finitude, on en a une vague idée. La finitude est liée à laconscience que nous avons de notre "condition humaine" et du caractère fragile et éphémère de notre existence.
Mais au contraire on est grand quand on sait qu'on est mortel. Cette fois-ci Pascal montre que l'Homme quand il a conscience de sa propre finitude est supérieur. Mais ce qui paraissait être un avantage, une supériorité peut se révéler redoutable, nous sommes misérables et lorsque l'on en aconscience nous sombrons dans une sorte de désespoir, car nous nous savons que nous sommes mortels. La conscience de cette finitude est, en plus d'être un atout, quelque chose de tragique.
Mais cette conscience malheureuse peut être dépassée par la pensée, nous pouvons accéder à la grandeur de la misère. La conscience que nous avons de notre propre finitude et de notre condition précaire estégalement liée à notre dignité d'être humain

Puis il nous montre dans un second temps que cette conscience de la finitude que l'on a, est liée à la pensée car la conscience est une partie de la pensée. La pensée fait donc la grandeur de l'Homme et lui constitue une dignité. C'est pour cela que Pascal dit être en mesure de concevoir un homme sans mains, pieds, tête mais pas sans pensée car elle estplus nécessaire à l'homme. Si il n'avait pas cette capacité de penser il serait alors « une pierre ou une brute » autrement dit un animal. Il veut ainsi dire qu'un homme est en grande partie constitué de pensées.
A la suite de cette constatation, Pascal propose une définition de l’homme comme roseau pensant à l'aide d’une métaphore, celle du « roseau » pour souligner dans un premier temps lafragilité de l’homme renforcée par le superlatif « le plus faible » à laquelle il oppose (« mais ») la spécificité d’être « pensant ». Il donne alors de l'épaisseur à son sujet en le dotant de pensées.
Pascal explique les deux aspects ou termes de cette définition. Il souligne la disproportion entre la force de l’univers et celle de l’homme : une particule de l’univers « suffit » à tuer l’homme commel’explicite le double-point : « une vapeur», « une goutte d’eau ».
Ligne 12 « Mais » il explique la spécificité de l’homme : il est pourvu d’une noblesse très supérieure à celle de la nature cette supériorité morale s'explique « car » grâce à un double argument : l’homme est conscient de sa condition de mortel, la finitude (sa vie a alors de la valeur) alors que (« et ») l’univers est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire Roseau Pensant Pascal
  • Le roseau pensant (Pascal)
  • Le roseau pensant
  • Commentaire de texte pascal
  • Commentaire texte pascal
  • Commentaire de texte de pascal
  • Commentaire de texte : les pensées de pascal
  • Commentaire du texte de pascal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !