Commentaire de texte racine

809 mots 4 pages
Jean Racine

La vie de Jean Racine (1639-1699)

Orphelin à l'âge de trois ans, Jean Racine est recueilli par les religieuses et les solitaires de l'abbaye de Port-Royal qui lui inculquent une solide connaissance de la tradition chrétienne, des œuvres de l'Antiquité et de la
En 1658, il part à Paris où il mène une vie mondaine tout en étudiant la philosophie et en écrivant – par arrivisme, ont dit certains – des poèmes célébrant Louis XIV.
C'est en 1664 que commence sa carrière de dramaturge. Il fait jouer La Thébaïde ou les Frères ennemis, tragédie sombre inspirée de la légende des fils d'Œdipe, puis un an plus tard une autre tragédie, teintée de galanterie romanesque, Alexandre le Grand, qui connaît alors un vif succès de mode.
C'est pendant les dix années qui suivent 1667 que Racine compose l'essentiel de son œuvre. Mais, en 1677, à la suite d'une cabale contre sa tragédie intitulée Phèdre, il se retire de la scène théâtrale et devient historiographe du roi, charge qu'il occupe jusqu'à sa mort, en 1699, et qui consiste à consigner les événements marquants du règne du Roi-Soleil. Il écrit cependant, durant cette période, encore deux tragédies, Esther (1689) et Athalie (1691), à la demande de Mme de Maintenon, la maîtresse du Roi-Soleil.

2. Les grandes œuvres de Racine

a. Le genre tragique selon Racine
Racine est un auteur tragique à l'état pur et l'emblème de l'esthétique classique. S'il a écrit une comédie, Les Plaideurs, en 1668, l'essentiel de son œuvre est composée de tragédies. D'une forme rigoureuse, elles respectent à la lettre les règles imposées par l'esthétique classique de l'époque. L'unité de ton permet de mettre en valeur l'essence tragique ; l'unité de lieu souligne le huis clos où se déchirent les personnages ; et l'unité d'action et de temps montre l'intensité de la crise qui bouleverse les héros.
Dans les préfaces qui accompagnent ses œuvres, l'auteur dévoile sa conception du genre tragique. Ainsi, dans la première préface de

en relation

  • Commentaire de texte Phèdre, Racine, II, 5
    1084 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte andromaque, racine, acte v, scène 1
    687 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte – phèdre acte v, scène 7 – jean racine
    1251 mots | 6 pages
  • Commentaire de texte le passage du rhin vu par racine / le passage du rhin vu par un hollandais
    1955 mots | 8 pages
  • Commentaire de texte andromaque, racine, acte v, scène 1
    1047 mots | 5 pages
  • Commentaire de texte Phèdre (Acte II Scène 5) Racine - Bac Français
    4222 mots | 17 pages
  • Commentaire de bérénice de racine, acte iii, scène 3 (n° des vers du texte intégral)
    2104 mots | 9 pages
  • Bleh
    411 mots | 2 pages
  • Phdre
    548 mots | 3 pages
  • andromaque
    1070 mots | 5 pages