Commentaire de texte - l’esprit des lois de montesquieu chapitre xv

Pages: 7 (1680 mots) Publié le: 5 janvier 2011
L’extrait étudié ici est tiré du roman L’Esprit des Lois, écrit par l’écrivain et philosophe des Lumières, Montesquieu. Grand auteur du XVIIIe siècle, il écrit tout d’abord de manière anonyme et publie à l’étranger, afin d’échapper à la censure, Les Lettres Persanes, un roman épistolaire qui fait la satyre de la société française à travers la vision de deux Persans. Puis il séjourne en Angleterreoù il découvre et étudie la monarchie constitutionnelle et parlementaire. Enfin, de retour en France, il pense à une nouvelle organisation politique et sociale à l’origine du libéralisme et de la séparation des pouvoirs. Il en résulte plusieurs romans tel que L’Esprit des Lois. Dans ce livre, élaboré en 1748, Montesquieu prône l’établissement d’un système aristocratique très libéral et analyseles mœurs sociales et politiques à la fois passées et contemporaines afin d’en tirer une certaine logique. Dans l’extrait étudié ici, Montesquieu dénonce l’esclavage des noirs mais en donnant la parole aux esclavagistes. On peut donc se demander comment il s’y prend pour convaincre le lecteur, alors qu’en apparence il est favorable à l’esclavage. Pour répondre à cette problématique, il sera montrédans un premier temps que Montesquieu donne une vision en faveur de l’esclavage, puis dans un deuxième temps qu’il masque derrière son argumentation la défense des esclaves et qu’il invite le lecteur vers cette idée subjective grâce à différents indices. Pour terminer, il sera mis en évidence que Montesquieu, en plus de réprimer l’esclavage, pointe du doigt la brutalité des Européens avec lesIndiens, l’impiété de ceux qui se disent chrétiens et qui pratiquent l’esclavage, et enfin, les inégalités sociales qui règnent entre le peuple et la noblesse.

A première vue, Montesquieu défend totalement le droit à l’esclavage par différents procédés. Pour commencer, il ne considère pas les esclaves comme des hommes. En effet, il installe une certaine distance entre les européens et les noirs enutilisant des périphrases dépréciatives comme « ces gens-là » et « Ceux dont il s’agit ». De plus, il marque la différence principalement en insistant sur la couleur comme par exemple dans l’expression « un corps tout noir ». Il est possible d’en déduire que l’auteur utilise dans l’extrait une forme de racisme.
Pour continuer, il est simple de remarquer que l’auteur se montre de plus en plusinsistant à chacun de ses arguments qui semblent imparables telles des évidences. Cela est dû premièrement à la forme des arguments. Effectivement, la disposition en courts paragraphes peu développés et les expressions « il est presque impossible », « On ne peut », « Il est si naturel de penser que » et « Une preuve que » présentent les arguments de plus en plus comme des certitudes. Par ailleursl’auteur insiste sur le caractère imparable d’arguments grâce aux relations causales « Les peuples d’Europe ayant exterminé ceux de l’Amérique » et « ils ont le nez si écrasé qu’il est presque impossible de les plaindre ». Ces différents éléments montrent bien que Montesquieu a eu l’intention de donner à son argumentation un caractère infaillible.
Enfin, le dernier élément, qui pousse le lecteur àcroire que Montesquieu est favorable à l’esclavage au premier degré de lecture, est l’emploi du « nous ». En effet, ce « nous » semble inclure bien sûr l’auteur mais aussi les Européens qui sont responsables, plus ou moins involontairement, de l’esclavage des noirs. Le lecteur contemporain étant lui-même européen, il est possible d’en déduire que l’auteur a voulu, en plus de soutenir de manièreartificielle l’esclavage, inclure le lecteur à ce « nous » et ainsi lui imposer son point de vue. Mais cela a-t-il eu pour but de mieux convaincre le lecteur de soutenir le droit à l’esclavage ou bien de suivre l’auteur vers une vérité cachée dans le récit ?

Après avoir pris conscience de l’existence d’un second degré de lecture, il est évident que la réponse est que l’auteur invite le lecteur...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire de texte de l'esprit des lois montesquieu
  • Commentaire littéraire sur le texte de montesquieu de l'esprit des lois
  • L'esprit des lois de montesquieu livre xv
  • Commentaire montesquieu de l'esprit des lois
  • Commentaire l'esprit des lois Montesquieu
  • Commentaire de texte sur "l'esprit des lois"
  • Commentaire de un extrait de l’esprit des lois de montesquieu
  • Introduction d'un commentaire composé Montesquieu, de l'esprit des lois.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !