Commentaire du fragment 78 des pensées de pascal

Pages: 15 (3689 mots) Publié le: 14 janvier 2011
-------------------------------------------------

-------------------------------------------------
Commentaire du fragment 78 des Pensées de Pascal

Le fragment imagination est le plus développé de la liasse vanité. Comme ses contemporains, Pascal condamne l’imagination, faculté non pas créatrice mais nuisible à la raison et aux sens. L’imagination est l’une des « puissances trompeuses »qui égarent l’homme et se définit par son absence de réalité objective. Après avoir démontré que les jugements de l’homme sont faussés par l’absence ou des causes ridicules découlant de la coutume, Pascal s’attache à montrer le rôle de l’imagination sur la pensée humaine.
Comment Pascal met-il à profit ses talents rhétoriques et son art de la persuasion pour définir l’imagination sous denouveaux aspects ?
Pascal qui avait été si persuasif dans le texte sur les deux infinis, dénonce avec vigueur l’imagination, imposteur qui prend la place normalement dévolue à la raison. L’imagination influence les sens des hommes en produisant les illusions constitutives de l’ordre social. Pascal fait de la vanité de l’imagination une condition de l’homme, qui, incapable de prétendre à une véritédurable, se détourne du salut de l’âme.

Le fragment est tout d’abord représentatif de la méthode pascalienne, systématique et méthodique.
Le fragment part d’un constat anthropologique. L’imagination est omniprésente dans ce qui fait la beauté du monde humain. Une telle affirmation est troublante car se serait ramener le monde humain à une pure illusion.
Cependant, la phrase introductiverésonne déjà comme une accusation et une formule autoritaire. L’interrogation « qui dispense » et l’énumération des pouvoirs de l’imagination qui en découle s’assimilent à la rhétorique judiciaire de l’accusation qui récapitule les forfaits de l’accusé avant de débuter sa harangue. Le substantif « consentement » fait de l’imagination une force capricieuse et puissante ce qui confirme sa négativité. Lesdeux premières phrases abordent de deux façons opposées l’affirmation, rendant ainsi le raisonnement imparable.
La démonstration pascalienne fonctionne comme un étau qui enferme ses arguments entre deux affirmations autoritaires qui dénoncent l’imagination comme facteur d’annihilation de la raison. A partir du constat, Pascal procède de façon systématique et méthodique pour rendre compte de latotalité des paramètres de l’imagination. Initié par deux interrogations oratoires, l’une sur l’imagination en général comme source de respect, l’autre sur son influence sur un magistrat vénérable, elle décline ensuite quatre exemples pour clarifier l’idée d’imagination dont le premier apparaît comme l’antithèse de l’interrogation oratoire qui précède. Le fragment se termine par une conclusion quiparachève le raisonnement et radicalise l’accusation de façon apologétique.
Le fragment est placé sous le signe d’une instance autoritaire qui n’est pas dans l’hypothèse mais dans l’affirmation d’où l’utilisation du présent de vérité générale.
A travers les exemples, Pascal donne à constater les vecteurs de transmission de l’imagination. En effet c’est à l’expérience du lecteur qu’il faitappelle afin qu’il raisonne sur le phénomène. L’imagination influe sur l’homme par le concours des sens. L’homme partage sa raison avec sa sensibilité qui rend subjectif tout énoncé. L’ouïe est ce qui peut ou ne peut pas faire apprécier un discours. S’oppose deux exemples contraires pour confirmer l’hypothèse. D’une part le prédicateur qui à cause de sa « voix enrouée » prête au rire et d’autre partl’avocat qui convainc les juges par son ton assuré : « le ton de voix impose aux plus sages et changent un discours et un poème de force ». L’imagination transparaît également par la vue qui influe sur le jugement de l’homme. La posture de l’avocat, « son geste hardi » lui valent l’assentiment des juges alors que la tenue négligente du prédicateur enlève tout crédit à son sermon.
L’imagination...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire du fragment 139l-136b de pensées de blaise pascal
  • Pascal, fragment 172, pensées
  • Pascal pensées fragment 168
  • Les pensées (fragment 142) de pascal
  • Pensée de pascal, fragment 230
  • Pascal, pensées, fragments 347-348
  • Pensees de pascal fragment 82 imagination
  • Fragment 41

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !