Commentaire La cloche fêlée Baudelaire

Pages: 10 (2351 mots) Publié le: 3 novembre 2013
Commentaire : « La Cloche fêlée », Les Fleurs du Mal, Charles BAUDELAIRE

!
Le sonnet intitulé « La Cloche fêlée » se situe à la fin de la section Spleen et Idéal
des Fleurs du Mal. Lʼopposition entre ces deux notions, Spleen et Idéal, constitue un des
fondements principaux du recueil. En effet, le poète est constamment dominé par une
double attraction paradoxale entre lʼIdéal, cʼest-à-direlʼélévation, la spiritualité, le Bien, la
réussite et le Spleen, cʼest-à-dire la chute, lʼennui, le Mal, lʼéchec. Dans « La Cloche
fêlée », Baudelaire se représente comme incapable dʼatteindre lʼIdéal. Par conséquent, il
se retrouve voué au Spleen. Ainsi, dans cette dualité entre les deux concepts, le Mal finit
par lʼemporter. Le poème constitue une pièce charnière dans le recueil puisquʼilpermet
dʼintroduire toute une série de poèmes dédiés au Spleen. Cette idée de glissement vers le
Spleen se retrouve au niveau de la structure du poème, à travers les différents
mouvements du texte. Nous pourrions dire que les deux quatrains constituent un premier
temps au cours duquel le poète aspire à lʼIdéal mais que finalement dans les deux tercets,
qui constituent un second temps, le poèteconstate son impuissance et se laisse envahir
par le spleen. La discordance entre les deux mouvements est notamment marquée par
lʼopposition des champs lexicaux, celui du Bien et de lʼespoir dans un premier temps avec
des termes tels que « doux » (v.1), « bienheureuse » (v.5), « bien portante » (v.6) et celui
du Mal et du désespoir dans un second temps avec des termes tels que « ennuis » (v.9),« froid » (v.10), « oublie » (v.12) ou encore « morts » (v.13). Ainsi, le poème poursuit une
logique de dégradation. Nous verrons comment Baudelaire consacre ici son renoncement
à lʼIdéal et sa condamnation définitive au Spleen, grâce à lʼemploi des figures de style de
lʼanalogie mais que malgré tout les parallèles quʼil établit sont audacieux et inattendus et
permettent de rattacher le poème àune forme de modernité. Nous étudierons tout dʼabord
lʼimage de la cloche, semblable à un symbole de lʼIdéal et présentée comme un modèle à
reproduire par le poète. Puis nous nous intéresserons à la cloche fêlée en tant que
représentation du poète condamné au Spleen et à lʼincapacité créative. Enfin, nous
verrons que malgré le jugement que Baudelaire porte sur ses facultés de poète, « LaCloche fêlée » nʼen reste pas moins une oeuvre empreinte dʼune grande modernité.

!
Dans un premier temps, nous nous intéresserons à la figure de la cloche dans ce
poème. Tout dʼabord, notons que le terme de cloche a une connotation religieuse. De
manière générale, pratiquement toutes les églises possèdent une cloche. Cet instrument
est utilisé pour établir une communication entre les hommes etle divin. Nous pourrions
donc interpréter cette cloche comme une allégorie de la spiritualité. Cʼest en ce sens
quʼelle incarnerait lʼIdéal. Le « cri religieux » poussé par la cloche au vers 8 renforce cette
hypothèse.

!
Dans le poème, lʼapparition de la cloche est précédée du « bruit des carillons » (v.
4). Ces derniers se marient mieux avec la douceur qui règne dans le premier quatrainpuisque leur son est moins sonore que celui de la cloche. Ils apparaissent comme une
présence réconfortante, annonciatrice de la cloche, qui se manifeste pendant «  les nuits
dʼhiver » (v.1), instant propre au Spleen chez Baudelaire comme on peut le voir dans
dʼautres poèmes du recueil comme « Chant dʼAutomne ». Malgré ce cadre inapproprié,
nous pouvons constater que les éléments de lʼIdéalont une place de premier plan dans ce
premier quatrain. Le « feu qui palpite » (v.2) illustre la vie, grâce à sa chaleur et aux
palpitations qui renvoie à lʼimage dʼun coeur battant. Grâce au travail sur les rime, la
fumée du feu est associée à la « brume » (v.4) dans laquelle se propage le chant des
carillons. Baudelaire leur accorde la même faculté apaisante. On est dans un univers
vaporeux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse : cloche fêlée
  • La cloche fêlée
  • La cloche fêlée de charles baudelaire
  • Baudelaire : la cloche fêlée
  • Baudelaire et "la cloche fêlée"
  • La cloche fêlée, baudelaire
  • la cloche fêlée, Baudelaire
  • Baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !