commentaire Le Chiendent

1731 mots 7 pages
Commentaire de texte sur Le Chiendent de Raymond Queneau

Raymond Queneau est un romancier, poète, et dramaturge français du XXème siècle (1903-1976). Il a fait partie du mouvement surréalisme. Cet auteur publia différentes œuvres comme Pierrot mon Ami en 1942, ou bien Les Fleurs bleues en 1965. Nous allons étudier un extrait de son œuvre Le Chiendent, publié en 1933, où nous sommes au début du roman et Pierre Le Grand est un oisif rentier qui passe le temps en observant les gens de la terrasse d’un café. Quelle vision de la société nous est donnée à travers ce début de récit ? Dans un premier temps nous verrons que c’est une vision d’une vie quotidienne sans consistance, et dans un second temps nous ferons le constat que c’est une vie imposée par la société. Nous allons voir que c’est une vision d’une vie quotidienne sans consistance. Tout d’abord, nous analyserons la monotonie de la vie de Pierre, le rentier. Par exemple, les lignes 1 et 2 désignent le rentier, elles nous montrent son intérêt d’observer la sortie des travailleurs. La métaphore, « il étendait la main et saisissait quelque chose » à la ligne 13, nous montre l’une des habitudes du rentier qui est d’observer les autres, c’est peut-être un signe d’ennui. Le champ lexical de l’habitude est présent entre les lignes 25 et 29, avec « place habituelle » et « cette habitude » que l’on peut relever à la ligne 25, puis il y a « à cette même place » à la ligne 27. Celui-ci renforce le côté monotone de la vie de cet homme, car même si il ne travaille pas, ses journées se ressemblent toutes. Le retour en arrière, « Le premier jour qu’il était venu dans ce café, il fuyait la pluie et n’hésita pas à choisir une place, précisément la seule qui restât » aux lignes 26 et 27, nous permet de comprendre que sa vie est une accumulation d’habitudes. Il observe les autres peut-être parce qu’il s’ennuie dans sa vie, il souhaite s’évader de son quotidien. A la ligne 29, on nous

en relation

  • Commentaire composé le loup et le chien
    1456 mots | 6 pages
  • Commentaire composé le loup et le chien
    776 mots | 4 pages
  • Anthologie des objets du quotidien
    535 mots | 3 pages
  • Invention type bac sur La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation du XVIème siècle à nos jours (le personnage de roman)
    1127 mots | 5 pages
  • L'acession de la cote d'ivoire à l'independance
    444 mots | 2 pages
  • Pme et grands groupes
    15978 mots | 64 pages
  • Essai savoir vivre
    674 mots | 3 pages
  • Loup et chien commentaire
    816 mots | 4 pages
  • Lecture analytique: en attendant godot s.beckett
    640 mots | 3 pages